Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-09-29T16:35:58+02:00

Recette des crinkles au chocolat

Publié par Mon p'tit boudoir

Beaucoup de choses à vous dire et peu de temps pour le faire... Normal, on est en septembre...! Mais je pouvais bien quand même prendre 5 minutes pour vous donner cette recette ultra-rapide pour des crinkles ultra-bons !

Amateurs de chocolat, à vos fourneaux !

 

Crinkles au chocolat

 

J'ai découvert les crinkles, ces petits gâteaux craquelés au coeur moëlleux, il y a quelques mois, et à la maison, on est fans ! Lucile, adepte des biscuits, adore, et Coline, qui préfère les gâteaux moëlleux, adore aussi ! Que demander de plus ?!

Il existe aussi des crinkles au citron, je crois que je testerai la prochaine fois.

 

Pour les ingrédients (30 crinkles):

- 200g de chocolat

- 60g de beurre

- 3 oeufs de Carmelita, Paulette et Chewbacca (ou 2 oeufs moyens)

- 60g de sucre roux

- 190g de farine

- un demi-sachet de levure

- un sachet de sucre vanillé

- une pincée de sel

- environ deux grosses cuillères à soupe de sucre glace

 

Pour la préparation:

- Faites fondre le chocolat et le beurre

- Mélangez par ailleurs le sucre avec le sucre vanillé et les oeufs, puis ajoutez le mélange chocolat/beurre, et ensuite la farine, la levure et le sel.

- Quand la pâte est bien homogène, mettez-la à durcir 10-15 minutes au congélateur, ce sera plus simple pour former les boules.

- Mettez le sucre glace dans un bol, formez des boules de pâte de la taille d'une balle de ping-pong et plongez-les dans le sucre glace (les boules doivent être complètement recouvertes de sucre glace).

- Disposez les boules sur une plaque de cuisson recouverte de papier sufurisé (pas besoin d'aplatir les boules, elles s'aplatiront toutes seules à la cuisson !)

- Mettez au four (préalablement préchauffé) sur 180°C pendant 10 minutes (maxi 11 minutes).

- Laissez refroidir (les biscuits sont mous à la sortie du four).

 

Voilà, il n'y a plus qu'à déguster !

 

 

Voir les commentaires

2017-09-19T13:22:23+02:00

Sablés au lemon curd

Publié par Mon p'tit boudoir

Nouvelle semaine, nouveau goûter ! Ce sera des sablés au lemon curd (une crème de citron qui rappelle le goût de la tarte au citron en fait).

Je suis partie de l'envie d'utiliser le pot de lemon curd rapporté de notre petit séjour en Angleterre, et comme Coline voulait des sablés, il n'y avait plus qu'à trouver une recette.

Ca n'a pas été forcément simple car j'ai trouvé beaucoup de recettes dans lesquelles le lemon curd était laissé tel quel, or je voulais juste qu'on sente le goût, pas de biscuits fourrés. Bref, voici ma recette au final !

 

Sablés au lemon curd

 

Ingrédients (pour environ 20 sablés):

50g de sucre roux

1 oeuf

Une demi-cuillère à café d'extrait de vanille

100g de poudre d'amandes

200g de farine

100g de beurre

2 cuillères à soupe bien bombées de lemon curd (on en trouve en supermarché, sinon on peut le faire soi-même, cf recettes chez Marmiton & Co)

 

Préparation:

- mélangez les ingrédients secs (farine, poudre d'amandes et sucre)

- ajoutez le beurre coupé en cubes et mélangez (aux doigts c'est plus pratique !)

- ajoutez l'oeuf préalablement battu et mélangé avec l'extrait de vanille et le lemon curd 

- mélangez le tout

 

A ce stade, la pâte est assez collante. Pas de panique ! 10 min au congélateur et elle sera prête à être découpée !

- préchauffez le four à 170 degrés

- formez une boule avec la pâte puis étalez-là (pensez à bien fariner le rouleau et le plan de travail !)

- découpez les formes que vous voulez à l'emporte-pièce

- disposez-les sablés sur une plaque de cuisson (je ne l'ai pas fait cette fois-ci mais la prochaine fois je passerai un peu de jaune d'oeuf sur les sablés pour qu'ils dorent bien)

- mettez au four pour 10-12 min.

 

Laissez refroidir, dégustez ! (avec un bon petit thé, miam ! ben oui, le goûter ce n'est pas que pour les enfants !)

 

Miam ce petit goût de crème de citron !

 

 

Voir les commentaires

2017-09-14T10:20:48+02:00

Recette de gâteau aux noix

Publié par Mon p'tit boudoir

Cette semaine, pour le goûter, c'était gâteau au noix ! Un sachet de noix qui traînait dans mon tiroir, une réflexion de Coline "J'adore les noix", et hop le goûter de cette semaine était tout trouvé !

Je suis partie d'une recette de Laurent Mariotte (Monsieur petits plats équilibrés sur TF1 !) et j'ai bidouillé un peu pour avoir un moelleux plus approprié et moins lourd pour le goûter. J'ai utilisé des moules à muffins plutôt qu'un moule à gâteau, plus facile à transporter pour amener le goûter à ces demoiselles affamées après l'école !

 

Ingrédients (pour un gâteau ou 12 petits gâteaux type muffin):

- 180g de cerneaux de noix

- 120g de sucre de canne

- 4 oeufs

- 4 cuillères à soupe bien bombées de farine

- 100g de beurre

- un demi-sachet de levure

 

Préparation:

- mixez finement les noix

- faites fondre le beurre

- mélangez les oeufs et le sucre

- ajoutez le beurre, la farine mélangée préalablement avec la levure, puis la poudre de noix. Mélangez bien tout ça !

- versez dans un moule à gâteau ou dans des moules à muffins

- et hop au four pour 15 minutes à 180°C !

 

Voilà, une recette rapide et qui change un peu du chocolat !

 

Petits gâteaux aux noix

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-13T06:01:00+02:00

Balades en Roussillon

Publié par Mon p'tit boudoir

Voici trois balades que nous avons faites aux alentours de Perpignan et qui nous ont beaucoup, beaucoup plu ! Les gorges de la Fou, les Orgues d'Ille sur Têt et le village de Castelnou avec son château.

Ce sont des balades faciles et relativement courtes.

 

Les gorges de la Fou:

 

Gorges de la Fou

Il s'agit là d'une balade sur une passerelle au milieu des gorges, très étroites, au frais et bien ombragées (prévoir des t-shirts à manches, même l'été, il fait dans les 16 degrés !). Avec des enfants qui marchent bien mais réclament des explications sur tout, il faut compter 1h30 à 2h de balade. Le but n'était pas de faire la balade le plus vite possible, alors on a pris notre temps, on a observé quel type de végétation pousse ici ou là, on a observé les formations rocheuses, on s'est demandé si on aimerait aller dans cette mini-grotte toute sombre...! Bref, il y avait de quoi susciter la curiosité des enfants !

C'est une balade vraiment agréable, surtout en plein été quand il fait très chaud !

Le site se trouve sur la commune d'Arles sur Tech, c'est bien fléché une fois qu'on est sorti du village.

https://www.gorgesdelafou.com/

Attention, les poussettes sont interdites, la passerelle est trop étroite. Apportez de préférence votre porte-bébé. Il y a des prêts de porte-bébé sinon mais pour des bébés qui se tiennent déjà bien assis (ce sont les porte-bébés style Decathlon). Et par ailleurs, mon neveu (8 mois) n'a pas trop apprécié le port du casque obligatoire (casque trop grand).

 

Gorges de la Fou

 

 

 

 

Les Orgues d'Ille sur Têt:

 

Les Orgues d'Ille sur Têt

 

Cet été, nous avons profité d'une journée nuageuse pour aller voir les Orgues d'Ille sur Têt, des formations de sable et d'argile impressionnantes. 

Le chemin jusqu'aux Orgues est jalonné de commentaires sur le site et sur le Têt, ce cours d'eau qui irrigue les terres alentours.

Attention, ce n'est pas ombragé du tout !

La balade est relativement courte (comptez 1h30 environ). Le site est absolument magnifique. C'est une sortie qui vaut vraiment le coup.

http://lesorgues.ille-sur-tet.com/

 

Les Orgues d'Ille sur Têt

 

Notre guide nous a fait la lecture !

 

Les Orgues d'Ille sur Têt

 

Des arbres haut perchés !

 

Coline se prend pour Yohann Diniz ! lol

 

Le village de Castelnou et son château:

 

Castelnou

 

Castelnou est situé vers Thuir, pas très loin de Perpignan. Le matin on avait fait la balade des Orgues d'Ille sur Têt et l'après-midi on a visité Castelnou.

J'ai vraiment adoré ce village médiéval, un vrai bijou au milieu de nulle part ! Des ruelles pavées, des habitations en pierre, une crêperie charmante. Tout est coquet dans ce village.

Et puis le château vaut le détour, on en apprend un peu plus sur le village et la région. Une chouette balade !

En prenant votre temps, il faut compter 2h sur place environ (visite du village et du château).

 

http://www.castelnou.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon papa, cet amoureux du Roussillon !

 

Château de Castelnou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Castelnou, village médiéval

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-12T10:59:04+02:00

La chasse à l'huile de palme est-elle justifiée ?

Publié par Mon p'tit boudoir

En d'autres termes, faut-il bannir l'huile de palme de notre quotidien ? Est-elle mauvaise pour la santé ? 

La question est plutôt complexe en fait, alors je vais tenter d'y apporter un éclairage, à mon niveau de maman qui aime bien faire le tri entre infos et intox !

 

 

Petit (tout petit) point d'histoire: l'huile de palme est utilisée depuis des siècles ! Elle a connu un premier essor avec la révolution industrielle (elle servait alors de détergent, de lubrifiant mécanique...) mais c'est surtout au XXème siècle que son utilisation a explosé, dans l'industrie alimentaire cette fois.

Aujourd'hui, elle est utilisée à 80% dans l'alimentation. Et c'est là que le bât blesse.

Facile et peu coûteuse à produire et à transformer, elle entre dans la composition d'une foule de produits (biscuits, chips, pâtes à tarte, céréales pour le petit-déjeuner, mayonnaise, plats préparer...).

Ok mais où est le problème ? Eh bien, premièrement, lors de sa transformation, elle perd ses qualités nutritives, deuxièmement, c'est une huile qui contient au final du "mauvais gras" (contrairement à l'huile de colza pour ne citer qu'elle), et compte tenu de son omniprésence dans l'agroalimentaire, on en consomme trop, ce qui favorise, entre autres, les problèmes cardiovasculaires, et enfin, sa consommation massive nécessite une production massive et entraîne une destruction massive de forêts pour sa plantation... Si le problème de la déforestation peut nous sembler bien loin de nos préoccupations immédiates, nous sommes quand même responsables de la planète que nous laisserons à nos enfants, et pas de forêt, pas de bon air à respirer...

 

L'huile de palme n'est donc pas un poison à la base mais c'est sa transformation, le produit final qui en découle (trop de mauvais gras et plus d'intérêt nutritionnel) et son utilisation excessive qui sont en cause.

Petite piste de réflexion annexe: a priori, les produits qui contiennent de l'huile de palme sont justement ceux qu'on devrait limiter pour notre équilibre alimentaire (le fameux "trop gras, trop sucrés, trop salés"). Ne serait-ce pas notre mode de consommation tout court qui serait à remettre en cause ? Hum, j'ai ma petite idée sur la réponse à cette question, et je crois que vous aussi !!! 

 

En cosmétique, l'huile de palme brute n'a pas grand-chose à se reprocher. Un produit pour la peau qui contiendrait de l'huile de palme non raffiné ne serait pas mauvais pour la santé. Mais là on est dans l'utopie ! Car l'huile de palme est utilisée raffinée, et les marques qui l'utilisent (ceux qui n'ont pas envie de bouder une huile si peu coûteuse, ouh les méchants !!!) intègrent aussi dans la composition de leurs produits ses dérivés chimiques (la liste fait deux pages A4 !) et plein d'autres composants chimiques aux effets nocifs (non on ne meurt pas dès l'application de sa petite crème de jour, mais oui, avec une utilisation à longueurs d'années, la peau en pâtit, sans parler des conséquences sur le système endocrinien ou les allergies).

 

A titre personnel, j'ai choisi de supprimer l'huile de palme dans une logique de consommer mieux (je vous en parlais ICI):

- dans l'alimentation: je réduis ma consommation de produits transformés et ceux que j'achète, je les choisis avec une composition qui se rapproche le plus possible du fait-maison (et en évitant tous les composants aux noms tellement compliqués qu'on ne sait même plus à quoi ils réfèrent !). Ensuite, pour les produits dont je ne peux pas me passer (la margarine par exemple, sur mes biscottes du matin !), je choisis une marque qui utilise de l'huile de colza à la place de l'huile de palme.

- dans les cosmétiques: je fabrique moi-même certains produits de soin faciles à faire, comme le savon pour le visage (vous pouvez retrouver mon article à ce sujet ICI), le démaquillant et soin hydratant (ma recette ICI) ou le soin après-shampooing (ma recette ICI). Pour les autres produits, en supprimant l'huile de palme et ses dérivés, je m'oriente de facto vers des produits plus simples, moins chimiques et donc moins agressifs pour le corps.

- pour les produits d'entretien: j'ai réduit le nombre de produits utilisés et si quelques produits contiennent de l'huile de palme (comme ma lessive au savon de Marseille, recette ICI), ça ne m'émeut pas plus que ça car c'est pour moi une utilisation de l'huile de palme sans danger et sans impact majeur sur l'environnement (je le rappelle, c'est l'agroalimentaire qui utilise 80% de la production d'huile de palme...).

 

Voilà, j'espère que vous y voyez un peu plus clair !

Perso, je pense que la question de l'huile de palme ne peut pas être prise de manière isolée, c'est un tout. Supprimer l'huile de palme mais fermer les yeux sur d'autres composants pétrochimiques, ce n'est que transférer le problème. 

Je suis un peu idéaliste mais bon, j'ose croire que si tout le monde attachait de l'importance à la composition des produits alimentaires et cosmétiques, si tout le monde privilégiait les produits à composition simple (quitte à consommer moins), cela pousserait les industriels à revoir leur copie.

Et vous, vous êtes sensibles à la question de l'huile de palme ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-11T10:12:36+02:00

Mon soin du visage biphasé fait maison

Publié par Mon p'tit boudoir

Pour faire son biphasé maison, rien de plus simple ! Vous aurez alors, en un seul produit, un démaquillant et un soin hydratant qui vous est totalement adapté (en prime, à moindre coût, et sans produit chimique aux conséquences obscures à long terme...). Et selon l'huile et l'eau utilisées, il vous servira aussi de soin anti-âge, soin anti-acné etc. Les possibilités sont infinies !

 

Biphasé à l'huile d'amande douce et à l'eau de bleuet

 

Toujours dans l'objectif de réduire le nombre de produits utilisés et surtout de supprimer peu à peu tout produit non naturel, j'en suis arrivée à fabriquer ce soin biphasé qui me sert de démaquillant comme de soin hydratant pour le visage.

Pour ce faire, il vous faut deux produits: une huile végétale et une eau florale. Il suffit de remplir votre flacon avec un tiers d'huile de votre choix et un tiers d'eau, de votre choix. Ainsi vous pouvez personnaliser à l'infini, ou presque, votre soin.

Personnellement, je me suis fait un soin nuit et un soin jour.

Biphasé à l'huile d'argan et à l'eau de rose:

Pour le biphasé soin du matin, qui me sert de soin hydratant et soin anti-âge (ben oui, on y est ma bonne dame !), j'ai choisi de marier l'huile d'argan à l'eau de rose.

L'huile d'argan pour ses propriétés nourrissantes, régénérantes et antioxydantes, et l'eau de rose pour son action tonique, apaisante (parfait pour les petites rougeurs) et anti-âge. Cette association convient particulièrement aux peaux mixtes à sèches et aux peaux sensibles.

Pour utiliser ce biphasé, il suffit de l'agiter et d'en mettre un peu au creux de votre main. Ensuite, vous frotter légèrement vos mains pour répartir le produit, et il n'y a plus qu'à vous masser doucement le visage. L'huile d'argan pénètre très bien et permet sans problème de se maquiller quelques minutes plus tard.

 

Biphasé à l'huile d'amande douce et à l'eau de bleuet:

Pour le biphasé du soir, qui remplace donc mon démaquillant et ma crème de nuit, j'ai opté pour l'huile d'amande douce et l'eau de bleuet.

L'huile d'amande douce nourrit la peau, apaise les tiraillements, elle est idéale pour les peaux sensibles, sèches et très sèches, et convient aussi pour les peaux mixtes en soin de nuit (pas en soin de jour car le maquillage ne tient pas). J'ai choisi l'eau de bleuet pour son action apaisante et c'est un soin très doux pour les yeux, parfait pour le démaquillage donc.

Pour l'utiliser, on l'agite, on en met un peu sur un coton (un coton lavable, c'est encore mieux ! je vous dis bientôt comment j'ai fait les miens !) et on procède au démaquillage comme d'habitude. Histoire de parfaire le démaquillage, je passe à la fin un coton de brume d'eau (brumisateur de grande surface, faut pas s'embêter !). Et voilà, pas besoin de rajouter quoi que ce soit ! Le matin ma peau est toute douce, ça aide à commencer la journée du bon pied !

 

Démaquillant et soin hydratant à l'huile d'amande douce et eau de bleuet

 

Niveau conservation, je le garde 2-3 mois (dans l'armoire à toilette de ma chambre, à l'abri de la lumière et de l'humidité; sinon au frigo c'est encore mieux pour éviter la prolifération des bactéries). Comme c'est un produit rapide à faire, je préfère en préparer par petites quantités et ne pas risquer d'altération du produit.

Voilà, il existe une multitude d'huiles végétales et d'eaux florales, alors je vous laisse voir celle qui vous correspond le mieux ! (mais je réponds à toutes vos questions, du moins j'essaie !)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-09T07:00:00+02:00

Le marbré, une valeur sûre pour le goûter !

Publié par Mon p'tit boudoir

Comme je continue à préparer le goûter des filles, voici ma recette très simple de gâteau marbré, testée et approuvée par toute la famille !

 

Ingrédients:

- 100g de chocolat pâtissier

- 75g de beurre

- 60g de sucre non raffiné (ou un peu plus si vous utilisez du sucre blanc)

- 250g de farine

- 20cl de lait

- 3 oeufs

- 1 sachet de levure

 

Préparation:

- faites fondre le chocolat (ajoutez une cuillère à café d'eau si vous le faites fondre au micro-onde et utilisez une chaleur moyenne, pas la plus forte)

- battez pendant ce temps les oeufs avec le sucre, puis ajoutez le beurre ramolli, le lait, la farine et la levure

- séparez la pâte en 1/3 - 2/3

- ajoutez le chocolat fondu à 1/3 de la pâte, mélangez bien

- dans un moule à cake, versez la pâte "nature" puis recouvrez avec la pâte au chocolat

- passez une cuillère dans la pâte dans le sens de la longueur du moule en zigzaguant

- enfournez pour 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

 

Et voilà, c'est prêt !

 

Un marbré ultra-simple !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-08T10:37:02+02:00

Une rentrée sur les chapeaux de roue !

Publié par Mon p'tit boudoir

Chaque année, cette impression d'avoir un milliard de choses super-urgentes à faire dès la première semaine de rentrée ! Et cette année, encore plus encore !

Alors pour rigoler un peu (mais pas tant que ça), voici ma to do-list de lundi dernier que je comptais écouler en une semaine !

- planter l'aloe vera rapporté de Lanzarote: fait ! (d'ailleurs, pour le récit et les petites infos sur Lanzarote, vous pouvez retrouver mon article ICI)

- mesurer mes pots pour planter d'autres cactus et succulentes

- passer voir le vendeur de cactus à 5min de chez moi

- trier les photos du mois d'août: en cours

- acheter un disque dur externe pour sauvegarder les photos stockées sur mon nouveau pc

- acheter du tissus pour faire d'autres serviettes de table

- prendre rdv pour les certificats médicaux: fait !

- emmener Coline à son opération du frein de lèvre: fait !

- envoyer la feuille de soin à la sécu: fait !

- récupérer le bilan de Lucile chez l'orthodontiste: fait !

- trouver la panne de ce p**** de sèche-linge qui fait la grève

- acheter un lave-linge plus grand

- préparer mes notes de frais des deux derniers mois

- acheter les bâtons de colle manquant pour Coline (on n'arrive pas à compter jusqu'à 15 de la même manière avec la maîtresse !)

- réserver les places des spectacles à l'opéra de Toulon: fait ! (on a loupé les vraies bonnes places mais tant pis, quatre beaux spectacles en perspective d'ici décembre, youpi !)

- trouver le problème de ma poule Pin-up et la traiter: fait !

- écrire mes articles pour le blog en attente (6 brouillons et des idées chaque jour... Vais-je être à jour un jour ? who knows...!)

- envoyer les photos de ma famille prises pendant notre semaine ensemble: fait !

- se renseigner sur les horaires de GRS pour Lucile et de hip-hop pour Coline: fait ! (Lucile a été inscrite de justesse d'ailleurs, ouf !)

- trouver un moyen d'emmener les filles à leurs activités du mercredi quand leur mamie n'est pas là puisque je travaille le mercredi (problème non résolu et qui me fait cauchemarder !!!)

- réserver mon train pour mon séminaire de fin septembre (me manque encore des éléments pour le faire, et les prix continuent de grimper...)

-  ranger la penderie des filles (qui déborde de trucs qu'elles ne mettent plus)

- faire le point sur ce qui leur manque

- faire tourner et étendre les 15 machines qui attendent (trois de faites, on va dire "en cours", donc)

- ranger la maison

- courir plusieurs fois par semaine pour reperdre mes 4kilos pris cet été: fait ! (-1,5kg en 5 jours, un bon début !)

 

Bref, va falloir que je souffle un grand coup, que je relativise l'importance de certains "impératifs" et que je remette à plus tard certaines fausses priorités !!!

Et vous cette rentrée ? en douceur ou à fond la caisse ?

Pendant ce temps, il y en a une qui se la coule douce !

 

Maya, ou la dure vie de chat

 

Voir les commentaires

2017-09-07T14:56:06+02:00

Une semaine en famille à Lanzarote

Publié par Mon p'tit boudoir

Lanzarote, île aux cactus, île volcanique, île de César Manrique... Les qualificatifs sont nombreux ! Une chose est certaine, passer une semaine à Lanzarote c'est en prendre plein les yeux !

Nous cherchions une destination pour terminer l'été, une semaine en famille, au calme, avec de beaux paysages, des balades à pieds et des découvertes culturelles. Nous avons finalement choisi cette île sauvage des Canaries, et Lanzarote a répondu à toutes nos attentes !.

De cette île bâtie sur d'anciens volcans, on retiendra le contraste entre le gris-brun des roches volcaniques et le vert des cactus et autres succulentes, la présence de César Manrique, cet architecte-sculpteur-peintre amoureux de son île, les eaux turquoises, les plages de sable noir, les maisons blanches aux volets verts, les patatas arrugadas (des pommes de terre cultivées dans la terre volcanique, servies très salées avec une sorte de guacamole et une sauce tomate, un pur régal !) et tant d'autres choses en fait ! 

Ce qui nous a plu aussi c'est la chaleur douce, pas plus de 26 degrés, même si le soleil tapait fort (on se badigeonnait de crème solaire toute la journée !),  la qualité du réseau routier et les courtes distances (en gros, 1h de voiture du nord au sud et 30 minutes d'est en ouest). Bref, parfait pour se balader sans crever de chaud et sans entendre les enfants se plaindre de trajets trop longs !

Mon seul regret aura été la grève... des musées ! Un grand nombre de sites était fermé pour cause de grève, c'est bien dommage. 

Petit retour sur notre programme:

Nous avons commencé par la visite de la Fondation César Manrique, à côté de la petite ville de Teguise. Cet artiste a laissé une forte empreinte sur l'île, avec ses sculptures disséminées sur tout Lanzarote, ses constructions qu'il cherchait à intégrer dans le milieu naturel. Cette Fondation se loge dans une des maisons construites par César Manrique. On y voit des tableaux de l'artiste et de ses contemporains (notamment Miro), et on parcourt une partie de sa maison, ses salons sous la lave, et un petit jardin ombragé avec piscine qui donne bien envie de s'y prélasser !

 

Fondation César Manrique

 

Fondation César Manrique

 

Fondation César Manrique

 

Fondation César Manrique

 

Fondation César Manrique

 

Nous avons ensuite rejoint la plage de Jablillo, à Costa Teguise, pour le déjeuner. Un bon poisson frais et hop, un petit bain au milieu des poissons dans une eau transparente !

Puis direction Arrecife, la ville principale de l'île, pour une balade au travers des ruelles et un petit tour du côté du Castillo de San Gabriel.

 

Arrecife

 

Arrecife
Arrecife

 

Arrecife

 

Arrecife

 

Arrecife

 

Arrecife

 

Arrecife

 

Arrecife

Notre deuxième jour a été consacré à l'ouest de l'île, la partie la plus sauvage. Nous devions aller au parc de Timanfaya mais il était fermé à cause de la grève. En fait, je pense que ce n'était pas une grosse perte... Le parc est payant et propose une excursion en bus de 45 min, on descend du bus, on fait quelques photos, on remonte et retour à la case départ. Ce n'est pas un indispensable à mon avis ! Pour les plus courageux, il y a une randonnée de 3h30 au volcan Caldera Blanca (2h30 sans faire le tour du cratère), apparemment c'est une balade facile mais le vent nous en a dissuadé...

Parc national des volcans Timanfaya

On a préféré opter pour la balade jusqu'au volcan El Cuervo. 1h30 de marche, tranquillement, terrain plat, points de vue magnifique, on peut même descendre dans le cratère. Le départ de la balade se situe sur la route LZ-56, en venant de Mancha Blanca et en direction du sud. Le chemin part d'un petit parking à droite de la route et est bien balisé.

Balade au volcan El Cuervo

 

Vestige d'une éruption

 

Descente au coeur du volcan El Cuervo

 

Après notre balade au volcan, direction El Golfo avec plusieurs arrêts. D'abord vers La Geria, pour observer les vignes cultivées de manière bien singulière: chaque cep de vigne est entouré d'un petit muret en pierre pour le protéger du vent et planté sur un terrain légèrement en cuvette pour garder le bénéfice des eaux de pluie (très rare, la pluie...). D'ailleurs n'hésitez pas à goûter le vin local ! Il y a du rouge, mais aussi, et surtout, du blanc "dulce" et "semi-dulce", et du sec.

 

Région viticole de La Geria

 

Mode de culture de la vigne plutôt original !

 

Toujours sur la route vers El Golfo, nous nous arrêtons à Salina de Janubio pour observer les salins. En quelques kilomètres, le paysage a bien changé !

 

Salina de Janubio

 

Le long de la côte, les Hervideros, des falaises escarpées qui donnent naissance à des geysers.

 

Los Hervideros

 

Nous voilà arrivés à El Golfo pour le déjeuner ! Ce sera une bonne paëlla ce midi, au restaurant Costa Azul.

 

Paëlla au restaurant Costa Azul à El Golfo

 

Playa de montana Bermeja - El Golfo

 

Un petit tour au Lago verde, appelé aussi Charco verde ou Charco de los Clicos ou Lago de los Clicos, que de noms pour un si petit lac ! Néanmoins, le détour est très rapide, et c'est vrai que ce petit lac bien vert au milieu des falaises bien foncées, ça le fait !!!

 

Le Lago Verde - El Golfo

 

En quittant El Golfo, arrêt baignade à la plage de sable noir de Janubio. Lucile s'est régalée dans les vagues !

 

Playa de Janubio

 

Jour 3, direction le nord. Premier arrêt au village de Teguise. Petit tour dans les ruelles, petite danse pour les filles devant l'église, et passage à la boutique artisanale située juste en face de l'église. Autant l'île regorge de boutiques de souvenirs en tous genres (dont pas mal de made in China...), autant celle-ci proposait vraiment de l'artisanat local, et à des prix très honnêtes. A faire donc.

Eglise de Teguise

 

Petite danse sur le parvis de l'église de Teguise !

 

La boutique à ne pas manquer, à Teguise

 

La boutique à ne pas manquer, à Teguise

 

On continue notre route vers le nord, avec cette fois un arrêt au mirador de Guinate. Une vue à couper le souffle sur l'océan et l'île de La Graciosa. Nous avons donc fait l'impasse sur le mirador del Rio (lieu touristique et payant, pour avoir une vue équivalente paraît-il).

 

Mirador de Guinate avec vue sur l'île de La Graciosa

 

Juste avant d'arriver au village d'Orzola se trouve un producteur d'aloe vera. Cette plante est très présente sur l'île, dont elle fait la fierté ! Il existe de nombreuses boutiques qui proposent des produits à base d'aloe vera, les prix sont équivalents d'une boutique à une autre mais attention à la composition des produits, ce n'est pas parce qu'ils contiennent de l'aloe vera qu'ils ne contiennent pas aussi des éléments chimiques à proscrire... Je n'ai donc rapporté "que" de l'aloe vera pur (et là pour le coup, le prix défie tout ce qu'on peut trouver sur Internet en France !).

Champ d'aloe vera - Orzola

 

Aloe vera - Orzola

 

Nos ventres crient famine ! il était temps que l'on arrive à Orzola !!! Il s'agit d'un village de pêcheur, aussi point de départ des ferries pour l'île de La Graciosa.

 

Port d'Orzola vu du restaurant Bahia de Orzola
Pause déjeuner à Orzola

 

Poisson frais et ses patatas arrugadas

Juste à la sortie d'Orzola se trouve un lagon absolument magnifique (eaux calmes et transparentes...) Malheureusement, les locaux et les touristes apprécient aussi ce lieu ! on s'y est donc baigné un peu mais on a vite fui tout ce monde...

Pour l'après-midi, direction Arrieta et ses eaux turquoises également, avec un arrêt à la boutique d'Aloe Vera de Punta Mujeres (où l'on est tombée sur une vendeuse française qui nous a tout expliqué de l'aloe vera !).

 

Jour 4: matinée aux alentours de La Caleta de Famara, un micro-village jouxtant une immense plage, avec le vent et les vagues qui plaisent bien aux surfeurs ! 

 

Playa de Famara, pour les surfeurs !

 

La Caleta de Famara

 

Caleta de Famara

 

Le Jardin des cactus était fermé pour cause de grève mais tant pis, on en aura vu des cactus, sur toute l'île !!!

 

Des cactus, encore et encore

 

Et encore des cactus !

 

A la demande de Coline, nous sommes revenus à Arrieta pour déjeuner. Tapas et baignade dans les vagues au programme !

 

Tapas au Chiringuito à Arrieta

 

Playa Garita à Arrieta

 

Pour notre cinquième jour, farniente à Puerto del Carmen, la station balnéaire où se trouvait notre résidence, le San Francisco II. Une résidence que je vous conseille d'ailleurs, calme, piscine propre et proche des axes routiers pour parcourir l'île. Appartement propre, bien placé (sans vis-à-vis) et super bien équipé ! (trouvé sur Airbnb)

 

Le soleil se lève sur notre résidence, le San Francisco II, à Puerto del Carmen

 

Jardin en bord de mer, à Puerto del Carmen

 

Et pour notre sixième et dernier jour complet, direction le sud, avec les plages de Papagayo. Ne sont-elles pas magnifiques ?! 

Plages de Papagayo

 

Et voilà, il ne nous restait plus qu'à faire nos bagages pour rentrer, de belles images plein la tête ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

2017-09-06T14:53:03+02:00

Avoir des poules à la maison

Publié par Mon p'tit boudoir

Plus besoin d'avoir une ferme pour avoir des poules chez soi ! Un bout de jardin clos pour qu'elles se baladent, un poulailler pour qu'elles se mettent à l'abri la nuit et vos poulettes seront heureuses ! Je vous dis tout sur l'alimentation, l'entretien du poulailler, les vacances...

 

Mes poules sous leur olivier !

 

Voilà presque trois ans, je cherchais que faire d'un bout de terrain qu'on n'utilisait pas, 100m² qui ne servent à rien c'est dommage ! Et puis une copine a franchi le pas, a installé quelques poules dans son jardin, et l'idée a germé... C'est devenu une évidence: cette bande de graviers qui ne servait à rien mais passait devant mon bureau (suis en télétravail) était faite pour accueillir des poules !

Concrètement, qu'est-ce qu'il faut ?

- un enclos, pas trop petit quand même, mais quand je vois l'espace qu'occupent principalement mes poulettes, je dirais que 5m² par poule pour gambader leur suffisent (perso j'ai 5 poules qui ont 50m² à disposition, mais elles restent dans la même moitié de terrain en général.) Leur enclos est délimité par deux murs et deux clôtures en grillage. Si vous habitez dans le sud, comme moi, pensez à prévoir un enclos avec au moins un arbre ou arbuste qui fasse de l'ombre, car l'été, sous le poulailler, il y fait trop chaud, les poules n'y vont pas. Et dans tous les cas, les poules doivent pouvoir gratter terre, sable, graviers etc, pour s'y rouler.

- un poulailler, pour qu'elles puissent pondre et dormir en sécurité la nuit. J'ai opté pour un poulailler avec une partie fermée et une partie grillagée où elles peuvent se mettre à l'abri quand il pleut trop. J'ai acheté le mien en kit sur Internet, bien moins cher qu'en animalerie ! Pour les bricoleurs, vous pouvez le faire vous même d'ailleurs en vous inspirant des schéma et photos de poulaillers qu'on trouve sur Internet. Attention à prévoir votre poulailler en fonction du nombre de poules, il faut qu'elles aient assez de place pour trouver toutes leur place !

- de la paille pour l'intérieur du poulailler (ou des copeaux de bois)

- un distributeur de granulés (on en trouve en animalerie ou sur Internet). Prévoyez-le assez grand car ça mange bien ces petites bêtes ! Pour mes 5 poules, le mien contient 5kg, ce qui permet de tenir une à deux semaines selon la quantité de restes alimentaires qu'on leur donne (je reparlerai de l'alimentation plus bas). Le prévoir assez grand ça permet aussi de partir en vacances l'esprit tranquille (je parlerai des vacances plus bas !) Et pensez à mettre le distributeur dans un endroit qui restera sec quelle que soit la météo !

- un distributeur d'eau: j'en ai un de 5L, qui tient une semaine environ.

 

Le poulailler

 

Quelle alimentation pour les poules ?

La poule est omnivore, donc elle mange de tout, ou presque ! J'ai opté pour une alimentation à base de granulés complets (ou vermicelles) pour pondeuses (comptez 10 euros le sac, un sac tient environ un mois). Et on leur donne tous nos restes de cuisine (épluchures, restes de repas, croûtes de fromage, pain de mie avec lait chaud l'hiver...). De vraies fofolles quand elles nous voient arriver avec nos restes !!!

On trouve aussi de l'alimentation en farine, mais les poules trient ce qu'elles préfèrent et du coup, il y en a partout autour de la mangeoire, ça durçit et ça pue ! donc j'ai banni les sacs de farines.

Parmi les aliments à proscrire: les pommes de terre crues, les épluchues d'oignons, de banane, de kiwis et d'agrumes, les poireaux crus, les plats épicés. Et puis j'évite de leur donner du poulet aussi, hum...!

Dans tous les cas, ne négligez pas l'apport en protéines et en calcium !

 

 

Entretien du poulailler:

- une fois par semaine: il faut changer la litière (et nettoyer à l'eau et au savon si des fientes ont collé au bois). En fonction du nombre de poules et de la saison, ça sera plus ou moins souvent. Eh oui, l'été elles se couchent plus tard et se lèvent plus tôt donc il y a moins de fientes dans la partie nuit du poulailler. Pour garder une litière saine, un nettoyage par semaine en moyenne me semble bien.

- une fois par mois: le grand nettoyage ! à la brosse, à grand renfort d'eau et de savoir noir, faut tout nettoyer, même, et surtout, les parties moins visibles (dessous, derrière). C'est ce qui vous évitera une invastion de parasites...

- à la fin de l'hiver: tout nettoyer comme je l'indique ci-dessus et pulvériser un antiparasite sur les parois et les recoins du poulailler (perso, j'ai le Saniterpen, un bidon que je dilue et pulvérise dans un flacon-spray). La seule année où j'ai négligé cette désinfection de fin d'hiver, mes poules ont été envahies de poux rouges et j'en ai perdu une, et je peux vous dire qu'on s'y attache à nos poulettes ! Je reviendrai d'ailleurs dans un prochain article sur les parasites des poules et comment s'en débarrasser.

 

Premiers jours au poulailler

Voilà, vous avez acheté vos poulettes, alors comment ça se passe en arrivant àn la maison ? Pour ma part, j'ai acheté quatre poules en une fois, quatre petites poules dites d'ornement (une Bantam de Pékin, une Nègre-soie, une Barbu et une Nagaski). Je les ai mises dans le poulailler toutes les quatre, en laissant la porte ouverte entre la partie nuit et la partie grillagée, et j'ai fermé la porte du poulailler. Je les ai laissées comme ça une heure à peu près, le temps qu'elles repèrent les lieux. Ensuite, j'ai ouvert la porte du poulailler et elles ont découvert leur enclos.

Pour les premiers soirs (2-3 soirs), je les rentrais, et l'idéal, c'est de se faire aider ! A deux, on les encadre et tranquilou, elles rentrent (faut pas vouloir aller trop vite, sinon ça les affole ! Au bout de quelques soirs, elles étaient déjà rentrées toutes seules quand la nuit tombait.

 

Partir en vacances

Il faut savoir que j'ai choisi de ne pas enfermer mes poules la nuit. Elles rentrent donc seules dans leur poulailler à la nuit tombante et en sortent seules le matin au lever du soleil. Si je prends ce risque, c'est que mon terrain (et donc celui de mes poules) est clos de murs bien hauts. Je ne suis pas à l'abri d'une attaque de rats mais le risque qu'un renard parvienne à rentrer est mince (surtout qu'on est en lotissement, pas en pleine campagne...). 

Du coup, quand je pars quelques jours, pas de souci. Les poules survivent seules ! Il suffit de leur laisser suffisamment de nourriture et d'eau.

Par contre, pour une semaine ou plus, il faut trouver une bonne âme pour s'occuper des poulettes. Pour ramasser les oeufs, et pour leur remplir les abreuvoir et mangeoire.

 

Carmelita, la Bantam de Pékin

 

La plus petite, Paulette (race Nagasaki), mais la cheffe !

 

Voilà pour l'essentiel ! Ce qui est sûr, c'est que je ne regrette absolument pas d'avoir pris des poules ! Ce sont des bestioles très attachantes et rigolotes ! J'adore les observer, voir leurs petites habitudes, et j'adore quand elles accourent pour venir voir ce que je leur apporte ! Il y en a même qui aiment les gratouilles ! Bref, elles ont parfaitement trouvé leur place dans la maison !

Et si vous voulez vous lancer et avez des questions, n'hésitez pas à me demander !

 

Edit: évidemment, des poules ça pond...! Et c'est bien agréable et bien meilleur que les oeufs des grandes surfaces !!! Attention néanmoins, les poules naines, ou poules d'ornement, pondent de petits oeufs. C'est pourquoi j'ai introduit deux poules pondeuses de taille "normale" afin de ne pas manquer d'oeufs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog