Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-08-16T05:12:00+02:00

Crème après-shampooing maison au monoï

Publié par Mon p'tit boudoir

Je vais vous parler aujourd'hui de la crème après-shampooing maison au monoï que j'ai fabriquée pour Coline et qui sert maintenant à toute la famille !

Il y a quelques mois, je cherchais une crème démêlante et nourrissante pas trop chimique pour Coline (et pas trop chère si possible !). Finalement, j'ai voulu tenter l'expérience d'une crème maison, bien m'en a pris !

Cette crème, fabriquée à partir de la recette d'Aromazone ICI , était destinée aux cheveux bouclés et frisottants (et très emmêlés) de Coline mais je m'en sers aussi pour nourrir les longueurs de Lucile (cheveux fins et raides) et parfois pour moi aussi (pour dompter un peu mes frisottis !).

J'en suis à mon deuxième pot, plus de 5 mois d'utilisation, et rien à reprocher à cette crème qui remplit parfaitement son rôle. Elle ne graisse pas du tout les cheveux.

Cet après-shampooing démêle vraiment très très bien, j'ai été bluffée, et il laisse les cheveux tout doux. Il suffit d'en mettre sur les longueurs essorées (ou partout pour nourrir toute la chevelure) après le shampooing, on laisse poser 1 ou 2 minutes (le temps de se laver en gros !), on rince, et voilà, de beaux cheveux soyeux et sans noeuds !

 

Pour un pot de 120ml, il vous faut:

- 6g (ou 6,7ml) de macérat huileux de monoï

- 12g d'émulsifiant BTMS

- 95ml d'eau minérale

- 4ml de provitamine B5

- 20 gouttes (ou 0,6ml) d'extrait de pépins de pamplemousse (ou autre conservateur)

- en option: environ 20 gouttes du parfum de votre choix. La première fois je n'en ai pas mis, la deuxième fois j'ai utilisé la fragrance Baby Doll chez Aromazone (ça sent comme le parfum des poupées Corolle !)

J'achète mes ingrédients chez Aromazone, en boutique bio je n'ai pas trouvé mon bonheur.

 

La préparation:

1/ Mettez la phase A (monoï + BTMS) dans un bol.
2/ Dans un autre bol, mettez l'eau minérale (la phase B).
3/ Faites chauffer séparément au bain-marie les deux phases à 70°C (très important que les deux phases arrivent à la même température).
4/ Lorsque les deux phases sont à la même température, sortez les bols du bain-marie puis versez lentement la phase B dans la phase A sans cesser de battre au fouet (quelques minutes). Le mélange blanchit et prend la consistance d'une crème.
5/ Ajoutez progressivement la phase C (le reste des ingrédients) en mélangeant bien entre
chaque ajout.
6/ Transférez la préparation dans votre pot.
Fermez et laissez refroidir.

En milieu sec et protégé de la lumière, la préparation se conserve 3 mois environ. Perso, vu l'humidité de la salle de bain, je préfère conserver ma crème au frigo. Jusqu'à maintenant, aucun souci de conservation. Un pot tiens 2-3 mois selon le nombre de personnes qui l'utilise !

 

ps: bien entendu, comme pour tous les produits faits maison, on respecte les règles d'hygiène ! (très bien expliquées sur le site d'Aromazone).

Crème démêlante au monoï

Crème démêlante au monoï

Voir les commentaires

2017-08-15T06:53:00+02:00

Bristol, ville aux multiples facettes

Publié par Mon p'tit boudoir

Avant notre séjour à Londres, nous avons passé quelques jours à Bristol, une ville chère à mon coeur.

J'ai connu Bristol en 1997, pour une année d'étude, puis en 1999, pour 3 mois de stage, et puis j'y étais brièvement retournée avec mon petit mari en 2007. Cette fois-ci, c'est en famille que nous avons découvert la ville pendant quelques jours.

Les années passent mais Bristol ne change pas. Toujours ce mélange de calme et d'ambiance festive, une ville d'étudiants et où tout est fait pour les familles aussi, une ville cosmopolite, une ville ancrée dans l'histoire tout en étant résolument moderne. 

A Bristol, il fait bon flâner dans les parcs, se promener au bord de l'Avon, déguster une petite bière dans l'un de ses multiples pubs, s'arrêter voir un match de tennis sur une esplanade aménagée pour l'occasion. C'est prendre le temps de vivre.

Bristol c'est aussi des musées et expositions en tous genres, son centre des sciences @Bristol et ses mille et une expériences façon "Cité des sciences", le navire Brunel's SS Great Britain, chargé d'histoire, son musée M Shed où l'exposition anthropologique côtoie celle consacrée à l'histoire de la ville.

Bristol, avec ses rangées de maisons cossues à Clifton, la longue Gloucester Road au charme désuet, les quartiers paisibles et coquets, les quartiers branchés. 

Bristol, la ville aux multiples visages qui se nourrit de culture et de festivals. Sans oublier ses oeuvres d'art urbain, un street art bien développé dont je parlais ICI.

Et la cerise sur le gâteau: toute la famille a été emballée ! Quand j'ai demandé à Lucile de me décrire Bristol en un mot, elle m'a répondu: "adoré, j'ai adoré ! vraiment tout !" 

 

Embarquement sur le Brunel's !

 

 

 

Petits restos dans d'anciens conteneurs, quartier de Wapping Wharf
Gloucester Road et ses petites échoppes
Clifton et ses belles demeures blanches
Vue du Clifton Suspension Bridge
Le centre des sciences @Bristol
Le fameux Mild Mild West, de Bansky

 

Voir les commentaires

2017-08-14T09:25:36+02:00

Savon maison pour le visage au savon d’Alep et beurre de karité

Publié par Mon p'tit boudoir

Au départ, je voulais un savon solide à transporter facilement parce que mine de rien, ça prend de la place dans les bagages tous les produits de toilette ! sans compter qu’un savon solide, c’est bien plus pratique quand on voyage en avion sans bagage en soute… !

Du coup il me fallait :

  • Un savon solide
  • Un savon doux pour le visage
  • Un savon adapté aux peaux mixtes
  • Un savon avec le moins d’ingrédients possibles et les plus naturels possibles

Autrement dit, dans le commerce, je n’ai rien trouvé, donc je me suis tournée vers le fait-maison.

Au final, après quelques recherches, j’ai fabriqué ce petit savon, à base de savon d’Alep et de beurre de karité.

Le savon d’Alep, pour ses propriétés nettoyantes et désincrustantes (et antiseptiques, ça peut servir pour celles qui, comme moi, ont des petits boutons de temps en temps…), et le beurre de karité pour ses qualités hydratantes (très utile quand on a une eau calcaire !), entre autres.

En quatre mois d’utilisation, outre son aspect pratique, j’ai remarqué que ma peau est moins granuleuse, bien moins rouge aux endroits où elle a tendance à rougir, et toute douce ! Bref, produit adopté !

 

 

 

Le savon d’Alep fait partie des savons « surgras », c’est-à-dire qu’il protège le film hydrolipidique de la peau (il n’hydrate pas mais évite à la peau de se déshydrater). Je ne me risquerai pas à conseiller ce savon pour les types de peau autres que le mien mais, en théorie, il convient à tous les types de peau. En tout cas pour ma peau mixte plutôt sensible, il est nickel, et mes filles l’utilisent aussi quand elles viennent squatter ma douche ! (l’une a encore une peau « de bébé » et l’autre a une peau mixte à tendance légèrement acnéique)

A noter que le savon d’Alep ne contient ni conservateur, ni parfum, ni produit d’origine animale. Il existe en plusieurs taux de concentration (de 5% à 55% généralement), il s’agit de la concentration en huile de laurier, plus le taux est élevé, plus le savon est doux (attention je n’ai pas dit gras, j’ai dit doux !). Comme c’était un premier essai, j’ai choisi un taux de concentration « intermédiaire » à 20%.

Vous pouvez trouver ce savon dans tous les boutiques bio, ou sur Internet bien sûr.

Pour le beurre de karité, j’ai pris celui-ci : https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/beurre-vegetal-karite-sauvage-aroma-zone (chez Aromazone)

La recette :

97% de savon d’Alep

3% de beurre de karité (Pour les personnes allergiques aux fruits à coque : attention, le karité provient d’une noix !)

Optionnel : parfum ou huile essentiel

Le savon d’Alep a une odeur un peu « spéciale » mais elle est atténuée par celle du beurre de karité. Et elle ne reste pas sur la peau dans tous les cas. Si vraiment l’odeur du savon d’Alep ne vous convient pas, n’hésitez pas à ajouter quelques gouttes de parfum ou huiles essentielles.

Comme je l’ai dit plus haut, mon but était d’avoir un savon solide et facilement transportable, j’ai donc choisi des petits formats (deux savons de 50g chacun)

Pour le moule, choisissez en un en silicone (pour un démoulage plus facile) et de la forme que vous voulez ! J’ai opté pour des mini-kouglofs !

Préparation :

  • Râpez le savon d’Alep et faitesle fondre dans une casserole avec le beurre de karité (à feu doux)
  • Lorsque les ingrédients sont liquides et bien mélangés, versez la préparation dans votre/vos moule(s)
  • Tapez doucement le moule plein sur votre plan de travail pour faire ressortir les bulles d’air
  • Placez le tout dans un endroit sec et aéré pour la phase de séchage (23 jours). Pas au frigo, trop humide.
  • Démoulez lorsque le savon est bien sec (=dur).

 

Et voilà, c’est terminé !

Je n’ai malheureusement pas fait de photo de mes petits savons car je ne m’attendais pas à une telle réussite au premier essai !  lol

Voir les commentaires

2017-08-11T09:05:36+02:00

Le street art, de Bristol à Londres

Publié par Mon p'tit boudoir

Les photos d'art urbain me fascinent depuis un bon moment mais je n'avais jamais pris le temps de m'attarder devant ces oeuvres, en vrai. C'est chose faite !

Pendant nos séjours à Bristol puis Londres, nous sommes partis en quête de street art, et on n'a pas été déçus ! 

Le long de larges avenues ou au fond d'une petite impasse qui passerait facilement inaperçue, des explosions de couleurs, de la poésie, de l'humour, du symbolisme, de la satire, des messages forts... Ca ne laisse pas indifférent !

De Stoke Croft (Bristol) à Shoreditch et l'East End (Londres), voici quelques unes de ces oeuvres.

 

BRISTOL

 

 

 

 

 

 

 

LONDRES 

 

 

Assez ressemblant ce portrait de Donald Trump, non ?!!

 

 

 

 

 

 

"La jeune fille qui a perdu la clé de son cerveau dans ses cheveux" a particulièrement plu à Lucile !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2017-07-31T11:00:00+02:00

Petits gâteaux chocolat-framboise

Publié par Mon p'tit boudoir

Une idée de goûter de Lucile d'après un gâteau mangé en Angleterre: le gâteau au chocolat et aux framboises !

Une recette très simple, faudra juste que je perfectionne l'esthétique ! La prochaine fois je pense utiliser une douille pour faire un glaçage façon cupcake plutôt que lisse. A voir !

Ingrédients pour 12 petits gâteaux (sur la base d'un gâteau au yaourt en fait):

- 1 pot de yaourt nature

- 3 pots de farine

- 1/2 pot d'huile de colza

- 1 pot de sucre roux

- 1/2 sachet de levure chimique

- 2 oeufs

 

Prévoir environ 36 framboises pour le "coeur" des gâteaux.

 

Pour le glaçage:

- 50g de chocolat noir

- 20g de beurre

 

Préparation:

* Mélangez les ingrédients du gâteau au yaourt (sans les famboises !)

* Versez la préparation dans vos moules à muffins (à hauteur d'environ un tiers de chaque moule)

* Placez 3 framboises sur la préparation au centre de chaque moule (j'ai utilisé des framboises congelées que j'avais décongelées au préalable)

* Recouvrez les framboises avec le reste de la préparation à gâteau (environ une cuillère à soupe par moule)

* Faites cuire au four 15 à 20 min (avec mon four c'était 18 minutes) à 180°C (préchauffé le four hein ?!)

* Laissez ensuite refroidir un peu puis démoulez

* Faites fondre le chocolat et le beurre

* Répartissez un peu de glaçage sur chaque gâteau

* Placez au frigo au moins une heure

Il n'y a plus qu'à déguster !

 

 

 

Voir les commentaires

2017-07-26T09:48:57+02:00

Une si jolie petite fille - Les crimes de Mary Bell

Publié par Mon p'tit boudoir

Une si jolie petite fille - Les crimes de Mary Bell, de Gitta Sereny, est un livre profondément bouleversant.

Mary Bell, c'est cette petite britannique de 11 ans qui a tué deux enfants de 3 ans en 1968. Elle fut reconnue coupable la même année et emprisonnée, d'abord dans une unité spéciale, puis dans une prison. En 1980, elle fut libérée et a depuis fondé une famille. Ca, ce sont les faits.

Dans ce roman, la journaliste Gitta Sereny, ouvertement humaniste, relate ses entretiens avec Mary Bell, devenue adulte, sur ses souvenirs, depuis les jours des crimes jusqu’à sa libération. Puis sur son enfance, avant. L’auteur tente de savoir ce qui s’est passé dans la tête de cette toute jeune fille, pourquoi avoir tué ces enfants ? comment a-t-elle vécu les années qui ont suivi ? que s’est-il passé dans sa petite enfance pour qu’elle en arrive à commettre l’irréparable ?

Un roman qui pousse à s’interroger sur le système judiciaire de l’époque, mais aussi sur le rôle des services sociaux.

Tout le long, on sait qu’elle a effectivement tué ces enfants, on sait que son enfance y est pour quelquechose mais on ne sait pas pourquoi. On suit ce qui lui est arrivé les années suivantes, les personnes bienveillantes rencontrées, une mère toxique, une enfant qui devient adulte. Des souvenirs confus.

Et puis quelque 100 pages avant la fin, on apprend ce qui s’est passé dans son enfance et on comprend. La pièce manquante du puzzle nous éclaire et nous bouleverse. On s’attendait à quelquechose de terrible et c’est finalement quelquechose qui explique tout, ou presque. Alors on garde ce sentiment de révolte. Pourquoi rien n’a-t-il été tenté pour "sauver" cette petite fille ? Il est indéniable que Mary Bell a fait deux victimes, mais finalement, elle aussi était la victime.

 

 

Voir les commentaires

2017-07-26T08:13:42+02:00

Londres avec des enfants

Publié par Mon p'tit boudoir

Sitôt l'année scolaire terminée, nous avons mis le cap sur l'Angleterre, et plus précisément sur Londres, où nous avons passé une semaine. Une semaine c'est assez long pour avoir un bon aperçu de la ville et bien trop court aussi tellement la ville est agréable ! 

Je suis tombée amoureuse de l'Angleterre voilà déjà 25 ans, et je suis bien contente que mari et enfants aient aussi été conquis ! Je ne sais pas quand, mais c'est sûr on reviendra !

J'avais préparé notre semaine en essayant d'allier visites et découverte de la ville tout en ménageant un peu mes deux louloutes (7 et 9 ans), qui sont de bonnes marcheuses mais restent des enfants quand même !

Si certains envisagent cette destination, voici quelques trucs et astuces, notamment si vous partez avec des enfants et que vous ne voulez pas vous ruinez !

Tout d'abord, la bonne grosse astuce: la Travelcard !

Si vous comptez utiliser un peu les transports en commun, la carte TravelCard est très intéressante. Il faut savoir qu'un aller (bus ou métro) en zone 1-2 (Londres centre en gros) coûte 2,50 livres par adulte (les jeunes enfants ne paient pas) alors que la TravelCard pour 7 jours coûte 36 livres par adulte (nombre de trajets illimité). Je vous laisse faire le calcul ! Vous trouverez des infos complémentaires sur leur site: https://tfl.gov.uk/fares-and-payments/ways-to-pay/travelcards

Si vous achetez la Travelcard dans une gare (Paddington, Victoria...), elle vous permet d'avoir une entrée gratuite pour une entrée achetée dans plein de musées et attractions de la ville (Madame Tussaud, London Eye, Tower of London, croisière sur la Tamise...). Donc des économies énormes !!!  Plus d'infos ici: https://www.daysoutguide.co.uk/2for1-london

Pour le logement, tout dépend du style de vacances que vous voulez... et du budget ! Comme souvent, on a pris l'option Airbnb. A quatre, c'est plus économique que l'hôtel, les filles avaient leur chambre et ça nous permettait de dîner tranquillement à la maison quand on était rétamés de la journée, et aussi de préparer notre pique-nique pour le lendemain ! 

Notre logement était situé dans Little Venice, un quartier calme et résidentiel, à deux pas du métro et des buses. En gros, on mettait 20min environ pour atteindre nos lieux de visite. Petits plus: le Tesco Express au bas du bâtiment, bien pratique !

Petite astuce "musées et lieux touristiques": dans la mesure du possible mieux vaut prévoir les visites à l'ouverture ou en fin d'après-midi, beaucoup beaucoup moins de monde !

Et dernier astuce, qui ne vaut pas que pour Londres d'ailleurs et qu'on a inaugurée lors de ce séjour: donner une cagnotte aux filles et après, elles se débrouillent pour gérer leur porte-monnaie respectif. Ca nous a évité les lamentations de Coline qui veut un souvenir d'une valeur exactement égale (ou supérieure !) au souvenir de Lucile et ça a limité le budget souvenirs vu l'immensité des tentations !

 

Maintenant, dans le détail, qu'avons-nous fait durant ces sept jours ?!

Jour 1:

Arrivée dans l'après-midi à notre logement. On pose nos bagages et on file au parc ! Le plus proche est Regent's Park. Un parc à l'anglaise, très verdoyant, où joueurs de cricket côtoient buveurs de bière et mamans avec poussettes. Après un peu de marche, on arrive à l'aire de jeux des enfants. Note pour plus tard: penser à amener notre petite bière !!!

 

Vue de notre toit terrasse, sympa non ?!

 

L'intérieur de notre logement

Jour 2:

J'ai choisi une entrée en matière "en douceur" pour les enfants (=des visites et quartiers qui leur plairaient à coup sûr): le musée des curiosités Ripley's Believe It ou Not, Piccadilly Circus, la boutique M&M's World, passage par Shaftesbury Street (le Broadway londonien) puis toutes les boutiques le long de Regent Street, Carnaby Street et Oxford Street. 

On est arrivés à 9h30 sur Piccadily Circus (où se trouve le musée Ripley, qui ouvre à 10h) et il n'y avait quasiment personne, le pied ! Nous avons passé deux bonnes heures dans le musée Ripley, et des curiosités on en a vues, dans tous les domaines !!! Je dirais que ce n'est pas un indispensable mais vu l'engouement de mes filles, je ne regrette pas du tout d'y avoir été.

 

Piccadilly Circus avant l'arrivée des touristes !!!

 

Michelle Obama en capsules de bouteilles au musée Ripley

 

Ma toute petite Colinette à côté de l'homme le plus grand du monde ! (musée Ripley)

Ensuite, pique-nique rapido à Leicester Square car les filles ont déjà en ligne de mire le M&M's World ! Même si je connaissais la boutique de New York, celle de Londres est tout aussi impressionnante avec ses trois étages remplis de M&M's et produits dérivés !!!

 

Petit passage au Kingdom of Sweets, parce que même adulte, je reste émerveillée par ce choix énorme de bonbons de toutes sortes !

 

On continue par Shaftesbury et ses théâtres, affiches de comédies musicales etc, puis on s'attaque à Regent Street, sa foule et ses nombreuses boutiques. Petite pose goûter dans Carnaby Street, puis Oxford Street et encore des boutiques pour finir. Il est 19h et largement temps d'aller se poser un peu ! 

 

Pour être honnête, le quartier de Soho, et ses boutiques, hautement touristique, est à voir mais avec le recul, je le mettrais en toute fin de séjour, et non au début, car finalement, il y a des boutiques bien plus agréables et intéressantes (et meilleur marché) dans d'autres quartiers, notamment Portobello Road et Camden Lock Place, j'en reparlerai plus bas.

 

Jour 3:

On commence la journée au musée de cire Madame Tussaud. On y est pour l'ouverture (9h), il y a un peu de queue (on n'avait pas de billets coupe-file) mais ça reste très raisonnable. Par contre à l'intérieur, c'est un peu la jungle !!! Tout le monde se photographie avec les statues et il faut rester très concentrés pour ne pas se faire passer devant ! C'était une première pour les filles un musée de cire, elles ont beaucoup aimé, donc ça valait le coup de jouer des coudes pour qu'elles posent avec ces "stars" ! (il faut compter près de 3h de visite)

 

 

 

 

 

Après une pause déjeuner, direction les grands magasins sur Oxford Street: Debenhams, Marks & Spencer, John Lewis et Selfridges, (un peu au pas de course faut le dire !), avec quelques arrêts dans les boutiques souvenirs dont les filles rafollent ! 

Vers 16h, d'Oxford Circus nous prenons le bus, histoire de se reposer les gambettes, vers Camden Market. 

Le quartier de Camden... On se sent très loin de l'effervescence de London Central et de ses hordes de touristes ! qu'est-ce que ça fait du bien !

On flâne alors dans les trois marchés qui, en fin de compte, forment comme un vaste marché couvert. On se croirait dans les souks ! On y trouve absolument tout ! J'adore !

 

On ne l'a pas fait cette fois mais on a été bien tentés de manger un bout au bord du canal. Il y a une multitude de stands de plats à emporter du monde entier (mexicain, hongrois...). Mais les filles commençant à fatiguer, on décide de rentrer. Histoire de prolonger le plaisir, on rentre par la balade le long du canal, qui va de Camden à chez nous dans Little Venice, en passant par Regent's Park. Une très très jolie balade, paisible, durant laquelle on ne croisera que quelques personnes.

 

Comme il se fait déjà tard et pas envie de cuisiner, on s'arrête au take-away indien à l'angle de notre rue (succulent !).

 

Jour 4:

On commence la journée par le Britsih Museum, l'équivalent britannique de notre musée du Quai Branly. On y va à l'ouverture (10h), pas d'attente, le pied ! Un petit guide est consacré au Top10 des oeuvres à voir absolument, très pratique ! Ca permet de parcourir les salles sans se fatiguer à tout voir (car mes filles sont du genre à détailler tout, absolument tout, ce qui en devient usant !). 

On fait une petite pause dans la visite à l'atelier sur le codage des hyéroglyphes et émojis. Les filles ont adoré ! Ces ateliers changent tous les jours, donc il faut aller voir le programme sur le site du British Museum. Ils sont en accès libre.

Là encore, il faut bien prévoir 2h de visite, plus une demi-heure pour l'atelier. 

 

 

 

 

Après la pause déjeuner, au Diner, nous nous dirigeons vers Neal's Yard, un quartier que j'avais remarqué lors de la préparation de ce séjour. On marche, on marche, on demande, mais on ne trouve pas ce quartier pourtant si typique... Finalement, un gentil vendeur de bonbons nous accompagne, et effectivement Neal's Yard était bien caché ! En guise de quartier, il s'agit d'une placette et de deux ruelles très colorées, c'est tout petit mais qu'est-ce que c'est joli ! 

 

Neal's Yard

 

Comme nous n'en sommmes pas très loin, nous allons ensuite sur Covent Garden. Là, beaucoup trop de monde à mon goût... C'est dommage. Néanmoins, sur la place, un fakir des temps modernes captive Coline, alors on se pose et on assiste au spectacle ! Un petit tour par le marché couvert (des boutiques de luxe en fait...), puis retour à la maison en bus.

 

Jour 5:

La relève de la garde à Buckingham Palace est au programme du jour ! Sur les conseils que j'avais lus, on s'y installe 1h avant le début. En effet, les grilles du palais sont déjà prises d'assaut ! 11h15, la relève commence, puis s'ensuit un "concert" de la garde royale qui reprend les morceaux des Beatles. C'est magnifique ! Je ne regrette finalement plus d'être venue ! (oui parce que me faire écraser contre les grilles par un groupe de jeunes asiatiques a bien failli me faire tourner talon avant même que ça commence !)

Je vous conseille d'aller sur ce site http://www.householddivision.org.uk/changing-the-guard-calendar pour consulter le planning officiel car certains jours, la relève de la garde se fait en musique, et d'autres non.

 

 

Après ce bain de foule, direction St. James Park pour le pique-nique ! Ce parc est plus petit que Hyde Park ou Regent's Park mais il n'en est pas moins plein de charme. Les filles ont apprécié l'aire de jeux et les nombreux canards et oies qui venaient à leurs pieds !

 

Parc Saint James

 

 

 

Petit tour ensuite par les incontournables Westminster Abbey et Big Ben, puis balade le long de la Tamise avec arrêt photo devant la grande roue du London Eye !

 

 

Whitehall Gardens

 

Dernière étape de la journée: la National Gallery sur Trafalgar Square. Là encore, le but était que les filles ne passent pas trois plombes devant chaque tableau... Le site du musée donne un conseil tout bête aux familles: faites un rally-photos ! Of course ! Idée géniale et simplissime ! Chaque membre de la famille choisit un thème et doit retrouver et photographier les oeuvres correspondant à son thème. Lucile avait choisi les chiens, Coline les fruits, Jeff les animaux morts (hum...!) et moi les ciels d'orage. Les filles se sont bien prises au jeu ! On a donc parcouru le musée en long et en large à la recherche de "nos" oeuvres ! Parallèelement à ce rally-photos, on a pu voir de très belles oeuvres, des oeuvres archi-connues aussi mais que je n'avais jamais vues "en vrai". Un musée indispensable à mon avis !

 

 

 

Jour 6:

Première étape du jour: la Tower of London, ce château médiéval situé au pied du Tower Bridge. J'avais été prévenue que ce n'était pas LE site le plus intéressant mais bon, je me suis dit que ça valait quand même le coup d'y passer un moment. Ben non... Faut être honnête, autant l'extérieur du château est à voir, autant ça ne sert à rien de perdre son temps à l'intérieur. Les pièces sont vides ou presque, les explications sont décousues...

En revanche, il y a une jolie balade (qu'on n'a pas eu le temps de faire cependant) qui part de London Eye et qui longe la Tamise sur la rive sud jusqu'à Tower Bridge. C'est à mon avis bien plus intéressant et sympa pour voir les monuments historiques de Londres (et notamment le Tower of London), sans subir la foule en prime !

 

Tower of London

 

 

Tower Bridge

 

Le "street art" est au programme de l'après-midi. Direction l'East End et Shoreditch ! Les oeuvres sont disséminées un peu partout mais si vous allez sur Brick Lane, de sûr vous en trouverez. N'hésitez pas à vous faufiler dans les petites ruelles et impasses, c'est là que se cachent des trésors !

Dans ce quartier se côtoient bâtiments délabrés, maisons de briques, échopes multi-ethniques et puis on traverse la rue et on se retrouve dans le quartier des affaires, la City, avec ses tours ultra-modernes ! Pour du contraste, c'est du contraste ! 

 

 

 

Petite pause cricket dans la City !

 

Je reviendrai dans un prochain article sur le street art parce que j'adore ! trop de photos à vous montrer !!!

Pour terminer la journée: Hyde Park. Les filles à l'aire de jeux et les parents dans l'herbe !

 

Jour 7:

Pour finir en beauté: Notting Hill. Parce que c'est beau ce quartier, dans le sens classique du terme. Les façades bien blanches, les colonnes... Et l'une de mes rues préférées: Portobello Road ! Une rue hors du temps, avec ses façades colorées, son marché et ses petites boutiques, qui nous fait oublier qu'on se trouve dans une capitale mais nous rappelle aussi que les contrastes font justement le charme de Londres. Bref, un quartier incontournable à mon humble avis !

 

 

 

Après avoir pique-niqué au Holland Park, petit mais bien agréable, direction le musée d'histoire naturelle, un mélange de la Cité des sciences et de la Grande galerie de l'évolution. On peut y voir un énorme squelette de baleine, des dinosaures, des animaux de toutes sortes, mais aussi participer à des ateliers, découvrir le corps humain, toucher, tripoter, expérimenter... Le pied pour les enfants !

 

Le Natural History Museum

 

Atelier "microscope"

 

Là encore, on termine la journée au parc, le plus près de Natural History Museum étant le Kensington Gardens (et là encore, aire de jeux pour les filles et petite bière dans l'herbe pour les parents !).

 

 

Jour 8:

Matinée sur la colline de Primrose Hill, puis retour en France, c'est déjà fini...

 

 

 

En résumé, voici mes "indispensables":

Les parcs (avec aire de jeux):

Regent's Park

Hyde Park

Primrose Hill

St. James' Park

Kensington Gardens

 

Les quartiers (typiques et raisonnablement touristiques):

Camden Lock Place

Portobello Road/Notting Hill

Neal's Yard

Shoreditch et l'East End

 

Les musées (gratuits en plus !):

British Museum

Natural History Museum

National Gallery

 

Les balades:

- le long du canal de Camden à Little Venice en passant par Regent's Park

- le long de la Tamise de London Eye à Tower Bridge via Southbank (permet d'avoir un point de vue sur bon nombre des principaux monuments londoniens)

 

Avant d'arriver à Londres, on a passé quelques jours à Bristol, je vous en parle bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2017-07-24T08:16:08+02:00

Roses des sables

Publié par Mon p'tit boudoir

Aujourd'hui je vous propose une petite recette de roses des sables au chocolat noir, simplissime !

Depuis janvier en fait, je prépare moi-même les biscuits et gâteaux pour le goûter des filles, parce que ça devenait un casse-tête d'éviter les biscuits industriels sans huile de palme ! 

Le but : des recettes simples, rapides, pas trop grasses ni trop sucrées (et donc sans tous les additifs et ingrédients indésirables des biscuits du commerce).

Je craignais un peu que mes louloutes ne me réclament sans cesse de nouvelles recettes ou qu'elles ne soient pas d'accord (car l'une est plutôt gâteau "mou" et l'autre biscuits secs) mais non, généralement elles sont d'accord et peu exigeantes !

La plupart du temps, je cuisine le dimanche pour la semaine. Au début c'était un peu dur de ne pas "descendre" tous les biscuits de la semaine en deux jours mais finalement, toute la famille a pris le pli: c'est pour le goûter et uniquement le goûter !

Souvent, ça tourne autour des cakes et quatre-quarts (au chocolat, au citron, à la canneberge) et des cookies et sablés (nature, chocolat, pépites de chocolat).

Vendredi dernier, elles ont demandé des roses des sables. Et en regardant la recette, je me suis aperçue que ça semblait super simple. Et ça l'est !

Voici donc ma recette (légèrement modifiée car la recette essayée était à base de margarine alors que je préfère le beurre pour la pâtisserie, et puis je vous donne les quantités avec moins de chocolat et de beurre car la recette que j'ai utilisée était trop "épaisse"). Et n'hésitez pas à doubler ces quantités car finalement, pour une famille de quatre gourmands, ça part vite !

Les ingrédients:

100g de chocolat (noir, au lait, comme vous voulez !)

100g de cornflakes (pétales)

50g de beurre

 

La préparation:

* Faites fondre le chocolat et le beurre

* Dans un saladier, versez le chocolat et le beurre fondus sur les pétales de céréales et mélangez

* Disposez en petits tas (l'équivalent d'une grosse cuillère à soupe) sur une plaque recouverte de papier cuisson, et mettez tout ça au frigo pour au moins une heure.

C'est prêt !

Pour la conservation, c'est dans une boîte et au frigo compte tenu de la chaleur.

 

 

Voir les commentaires

2017-07-06T07:34:47+02:00

Questions-réponses

Publié par Mon p'tit boudoir

D'habitude ce sont mes filles qui me posent mille questions à la minute (si possible en voiture ou quand je suis occupée et que je n'ai pas forcément la tête à leur répondre !). Alors hier, c'est moi qui leur ai posé des questions ! Voici leurs réponses:

 

* Qu'aimes-tu faire à la maison ?

Coline: jouer au foot

Lucile: chanter avec mon micro

 

* Quel est ton jeu de société préféré ?

Coline: Jamaïca

Lucile: Jamaïca

 

* Quelle est ta sortie préférée ?

Coline: la mine de Cap Garonne (mine où elle était invitée à un anniversaire le week-end dernier et où elle a fait une sortie avec sa classe cette semaine)

Lucile: (le centre) Pompidou, mais en vrai tout le monde aime Toys'R Us !

 

* Quelle est ta ville préférée ?

Coline: Paris

Lucile: Paris, parce qu'il y a Papet, Mamine, Candice, Monir et Disneyland aussi !

 

* Quel est ton pays préféré ?

Coline: l'Ecosse

Lucile: La Réunion (je lui rappelle que c'est la France quand même, elle me répond alors: "oui mais il y a 11h de route alors c'est comme un pays")

 

* Où aimerais-tu habiter plus tard ?

Coline: Toulon

Lucile: Lyon (sachant qu'on n'y a été qu'un seul week-end il y a à peu près trois ans, faut croire que ça l'a marquée !)

 

* Quel continent aimerais-tu découvrir ?

Coline: l'Asie, c'est en Asie l'Inde ?

Lucile: l'Afrique

 

* Quel métier aimerais-tu exercer plus tard ?

Coline: soigneur d'animaux (sachant qu'elle a peur des animaux... hum !)

Lucile: vétérinaire

 

* Qu'est-ce qui te fait peur ?

Coline: j'ai peur de rien

Lucile: les miroirs (???!)

 

* Si tu étais un animal...

Coline: un guépard, non une girafe !

Lucile: un chat, j'adore les chats

 

* Quelle est ta couleur préférée ?

Coline: bah j'en ai plein

Lucile: le violet

 

* Si tu devais emmener un seul objet...

Coline: un brumisateur, enfin, si c'était l'hiver, je te dirais un pull !

Lucile: mon carnet Top Model

 

* Si tu étais une fleur...

Coline: un bouton d'or

Lucile: une tulipe

 

* Ton film ou dessin animé préféré ?

Coline: Charlie et la chocolaterie

Lucile: Les orphelins Baudelaire

 

* Si tu pouvais faire quelquechose d'interdit...

Coline: des tags

Lucile: emmener des bonbons à l'école (une vraie rebelle ma Lulu !!!)

 

* Ton chanteur préféré / ta chanson préférée ?

Coline: M.Pokora / "C'est la même chanson"

Lucile: Soprano / "Clown"

 

* Ta personne préférée ? (question soumise par Coline

Coline: mes maîtresses

Lucile: je peux pas répondre, je vous aime tous les trois... Ah si, c'est Candice ! (ma soeur)

 

* Ton peintre préféré ? (question soumise par Lucile)

Coline: Paul Klee

Lucile: Rodin, ah non c'est un sculpteur. Celui qui a peint le monsieur avec la pomme à la place du visage (Magritte)

 

Et voilà, fin de leur petit portrait chinois ! On a bien rigolé, surtout quand l'une et l'autre ont découvert leurs réponses (je leur avais posé les questions séparément) !

 

Si vous le faites avec vos loulous, mettez-moi les réponses en commentaire ou sur la page FB du blog, j'aurai beaucoup de plaisir je pense à vous lire !

 

 

Voir les commentaires

2017-07-05T12:11:05+02:00

Ma lessive maison pour le linge

Publié par Mon p'tit boudoir

Voici la recette de ma lessive maison au savon de Marseille, que j'utilise depuis plusieurs mois maintenant.

Comme je l'expliquais récemment, je me suis lancée dans les produits faits maison, dans la mesure où il y a un intérêt. C'est-à-dire des produits dont je ne trouve pas la composition telle quelle dans le commerce, des produits qui reviennent bien moins cher et qui ne me prennent pas trop de temps à fabriquer.

C'est le cas de la lessive pour le linge. Avec une lessive maison, j'ai une lessive moins chimique, plus naturelle donc plus "safe" et plus écologique, et au final carrément moins chère. Et tout aussi efficace, ça va de soi ! C'est bon pour la santé, c'est bon pour l'environnement et c'est bon pour mon porte-monnaie, royal non ?!

Après avoir tâtonné un peu, voici la recette que j'utilise depuis quatre mois maintenant.

Il vous suffit d'acheter des paillettes de savon de Marseille, du bicarbonate de soude, une huile essentielle de votre choix et de l'eau minérale !

Pour un bidon de 3 litres:

- 75g de paillettes de savon de Marseille (je prends la marque Marius Fabre)

- 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

- 14 gouttes d'huile essentielle (perso je prends l'huile d'arbre à thé, mais libre à vous de d'opter pour la lavande, le citron... N'hésitez pas à rajouter ou enlever quelques gouttes selon si vous aimez un parfum plus ou moins prononcé.)

 

Comment procéder ? Rien de plus simple !

- faites chauffer 2 litres d'eau minérale

- quand l'eau commence à bouillir, retirez la casserole du feu et ajoutez les paillettes de savon. Mélangez jusqu'à ce que les paillettes aient complètement fondu

- ajoutez ensuite les 3 cuillères de bicarbonate, mélangez; puis ajoutez les gouttes d'huile essentielle

- mettez tout ça dans votre bidon, refermez et attendez que ça refroidisse

- quand le mélange est froid, ajoutez un litre d'eau minérale. Secouez bien le bidon pour mélanger

Et voilà, c'est terminé !

Il est possible les premiers jours d'avoir à bien secouer le bidon avant utilisation pour que le mélange soit homogène.

Personnellement, je garde une petite bouteille de vinaigre blanc à côté de mon lave-linge et à chaque lavage, j'en verse dans le compartiment assouplissant (jusqu'au trait "mini"). Ca me sert d'assouplissant et d'anti-calcaire, et ça évite que la machine ne s'encrasse à cause du savon de Marseille.

Au niveau du dosage de la lessive, je mets un bouchon de bidon à chaque lavage. 

Quand j'ai parcouru Internet en quête d'une recette de lessive, j'ai trouvé des dosages très différents pour les paillettes. Je ne sais pas si ça dépend de l'eau utilisée, de la température de l'eau au moment du mélange... Donc si votre lessive vous paraît trop épaisse, mettez moins de paillettes, si au contraire vous la trouvez trop liquide, rajoutez-en !

Et vous ? déjà essayé la lessive maison ? ça vous tente ?

 

 

Edit: suite à une question, une précision s'impose: oui cette lessive contient de l'huile de palme MAIS ce n'est pas forcément grave ! J'y reviendrai dans un article complet je pense, mais pour résumer: l'huile de palme est à l'origine un détergent et était utilisé comme tel (dans les produits ménagers entre autres). En revanche, ces dernières années, il a été introduit dans la nourriture, et c'est là tout le problème à mes yeux: on bouffe du détergent ! Deuxième problème, c'est l'utilisation massive à tout-va de l'huile de palme qui entraîne des abus dans l'exploitation... Bref, j'exclus totalement l'huile de palme dans notre alimentation mais je ne l'exclus pas en tant que détergent, sous réserve que la marque se soit engagée dans une exploitation éco-responsable (ce qui est le cas de Marius Fabre).

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog