Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #ma p'tite vie.com catégorie

2017-08-15T06:53:00+02:00

Bristol, ville aux multiples facettes

Publié par Mon p'tit boudoir

Avant notre séjour à Londres, nous avons passé quelques jours à Bristol, une ville chère à mon coeur.

J'ai connu Bristol en 1997, pour une année d'étude, puis en 1999, pour 3 mois de stage, et puis j'y étais brièvement retournée avec mon petit mari en 2007. Cette fois-ci, c'est en famille que nous avons découvert la ville pendant quelques jours.

Les années passent mais Bristol ne change pas. Toujours ce mélange de calme et d'ambiance festive, une ville d'étudiants et où tout est fait pour les familles aussi, une ville cosmopolite, une ville ancrée dans l'histoire tout en étant résolument moderne. 

A Bristol, il fait bon flâner dans les parcs, se promener au bord de l'Avon, déguster une petite bière dans l'un de ses multiples pubs, s'arrêter voir un match de tennis sur une esplanade aménagée pour l'occasion. C'est prendre le temps de vivre.

Bristol c'est aussi des musées et expositions en tous genres, son centre des sciences @Bristol et ses mille et une expériences façon "Cité des sciences", le navire Brunel's SS Great Britain, chargé d'histoire, son musée M Shed où l'exposition anthropologique côtoie celle consacrée à l'histoire de la ville.

Bristol, avec ses rangées de maisons cossues à Clifton, la longue Gloucester Road au charme désuet, les quartiers paisibles et coquets, les quartiers branchés. 

Bristol, la ville aux multiples visages qui se nourrit de culture et de festivals. Sans oublier ses oeuvres d'art urbain, un street art bien développé dont je parlais ICI.

Et la cerise sur le gâteau: toute la famille a été emballée ! Quand j'ai demandé à Lucile de me décrire Bristol en un mot, elle m'a répondu: "adoré, j'ai adoré ! vraiment tout !" 

 

Embarquement sur le Brunel's !

 

 

 

Petits restos dans d'anciens conteneurs, quartier de Wapping Wharf
Gloucester Road et ses petites échoppes
Clifton et ses belles demeures blanches
Vue du Clifton Suspension Bridge
Le centre des sciences @Bristol
Le fameux Mild Mild West, de Bansky

 

Voir les commentaires

2017-07-03T12:43:26+02:00

Blogueuse un jour, blogueuse toujours !

Publié par Mon p'tit boudoir

Ce blog, il a bien failli passer à la trappe un bon nombre de fois. Mais hier, tout bêtement, en cherchant une date, j'ai trouvé l'info ici (comment l'idée m'est-elle venue de venir chercher cette date ici ? aucune idée !!!). Et là, au fil de la (re)lecture de ce blog, l'envie de le faire revivre s'est faite sentir.

Revenir sur ce blog c'était un peu comme revenir dans un endroit qu'on a aimé, où l'on se sent bien. J'ai parcouru les articles et mes idées d'alors, je me suis replongée dans toutes ces images, ces réflexions du moment... 

Finalement mon blog, c'est un peu un carnet de bord de mes émotions, un album de photos annotées, un journal intime public. Ca fait du bien d'y écrire, Mon P'tit Boudoir c'est toujours mon p'tit chez-moi, et ça fait du bien de garder une trace pour plus tard. Ces idées, ces joies, ces interrogations, ça fait du bien de l'écrire mais aussi de le relire, plus tard.

Je ne sais pas à quelle fréquence je rédigerai mes petits billets, je ne sais pas pour qui je le ferai (pour moi tout simplement peut-être !), mais, de sûr, ce blog va revivre !

On y parlera livres, produits naturels, voyages et sorties, trucs de mamans, bidules d'enfants... Bref, à bientôt !

Blogueuse un jour, blogueuse toujours !

Voir les commentaires

2013-10-11T10:10:00+02:00

Mère imparfaite, et alors ?!

Publié par Mon p'tit boudoir

Depuis quelques années, les mamans avouent (enfin !) ne pas être parfaites, et je dois reconnaître que ça m'arrange bien d'appartenir à cette génération ! Le but n'est pas de botter en touche, de se dire "oh de toutes façons, je ne suis pas parfaite, mon enfant est sale et mal poli, c'est comme ça". Non non, c'est juste bon de pouvoir relâcher la pression, de pouvoir déculpabiliser !

 

- Je ne suis pas à fond dans mon boulot quand ça fait des mois que je dors 5h au mieux (entrecoupées de deux ou trois pauses "lavage de nez" ou "tétées" ou "pleurs pour je ne sais quelle raison"), et alors ? heureusement, cette période est terminée, et maintenant je râle quand je dois me lever une fois par nuit de 8h !

 

- Il y a des miettes sous la table pendant deux jours parce que je n'ai pas eu le temps (ou plutôt la flegme !) de passer l'aspirateur, et alors ?

 

- Je zappe un bain parce que j'ai fait autre chose et que je n'ai plus le temps, et alors ?(je m'arrête là dans les exemples du registre "propreté" parce que vous allez finir par penser que je suis une grosse crados !) 

 

- Je mets des chaussures à lacets à mes filles alors que la maîtresse redit chaque année "pas de chaussures à lacets !", et alors ? j'ai pas trouvé de chaussures à scratchs qui me plaisent, c'est pas la mort du p'tit ch'val !

 

- Ca arrivait que mes filles jouent une demi-heure sur l'iPad le matin au réveil, et alors ? perso, je ne suis pas opérationnelle le week-end à 6h ! Période révolue, ouf, maintenant elles se lèvent à 7h15 le week-end, alleluia... (foutue horloge interne !) Donc iPad supprimé, faut pas pousser !

 

- Je ne repasse plus depuis la naissance de Lucile (enfin si, les chemises, enfin c'est mon chéri qui se repasse ses chemises !) et alors ? celui qui a quelquechose à y redire, je lui file ma corbeille de linge à repasser !

 

- J'abandonne lâchement enfants et mari pour aller faire du sport, plusieurs fois par semaine ma bonne dame, et ce malgré les "oh non maman, je veux rester avec toi !" larmoyant de Lucile, et alors ? Pour garder sa santé mentale, rien de telle qu'une bonne séance de défoulement !

 

- Je fume et je bois ! c'est mâââl !

 

- Je suis bordelique, et alors ? Bon j'ai une limite au bazar quand même, une fois par semaine on (enfin Jeff) range tout ! 

 

- J'adore trouver des activités manuelles pour mes filles, mais je déteste jouer avec elle, et alors ? rien que de m'imaginer "faire le bébé" ou "jouer à la maîtresse", ça me donne des boutons !

 

- Mes filles traînent en pyjamas le matin le week-end. D'ailleurs, non, elles ne "traînent" pas , elles jouent dans une tenue confortable, hum...!

 

 

Oui je suis imparfaite, mais ça ne m'empêche pas de faire certaines choses "bien" quand même, enfin j'espère !

 

Oui j'aime bien donner de "bons" conseils (et surtout m'entendre dire que ça marche !) mais il faut avoir en tête qu'avant de pouvoir donner un bon conseil, j'ai galéré, tâtonné, testé maintes solutions, que je me suis triturée le cerveau pour essayer de comprendre le pourquoi du comment. Alors si la solution que j'ai trouvée pour mettre fin à une période de galère peut servir à d'autres mamans, oui, je donne le tuyau ! 

 

J'ai l'impression d'appartenir à cette génération de mamans qui relâchent la pression sur certains points, qui choquent les anciennes générations, pour mieux se concentrer sur d'autres valeurs, ces mamans qui veulent bien faire et qui s'en donnent les moyens, ces mamans qui veulent des enfants épanouis, parés pour l'avenir. On tombe facilement dans la spirale du "je peux tout concilier et tout réussir" et on se rend vite compte que c'est impossible ! Alors mieux vaut être imparfaite mais heureuse ! et avoir une maman et une épouse heureuse, c'est pas plus mal non ?

 

Et vous, grosse pression ou vous relativisez ? Sur quoi êtes-vous intransigeantes ? sur quoi vous laissez-vous aller ?

 

 

imparfaite-copie-1.jpg

 

 

Voir les commentaires

2013-10-08T07:45:00+02:00

Réformer oui, mais pas n'importe comment non de non !

Publié par Mon p'tit boudoir


Elle en aura fait couler de l'encre cette réforme des rythmes scolaires ! comme toutes les réformes dans l'éductation nationale, et comme toutes les réformes d'ailleurs !

Perso, je ne suis pas contre les réformes. Ok l'inconnu fait peur mais, des fois, ça a du bon d'aller vers l'inconnu, d'avancer. Oui mais bon, réformer à la va-vite, là je dis non !
 
Prenons l'exemple de la réforme telle qu'elle devrait être mise en place dans l'école de mes filles, en septembre 2014. La solution choisie est d'arrêter les sacro-saints "enseignements" à 15h30. Les parents qui veulent (et qui peuvent !) pourront alors récupérer leurs enfants; dans le cas contraire, les enfants auront des activités périscolaires au sein de l'école jusqu'à 16h30. Cà, par exemple, je trouve ça très bien ! Parce que je me souviens, au primaire surtout, que les fins de journée étaient dures, pour moi, et finalement c'était plus du temps de présence qu'un réel apprentissage.  Je me souviens aussi qu'à mon "époque" (j'ai eu mon bac en 1995 pour vous donner une idée !), mes correspondants allemands et anglais avaient 2 semaines de vacances en moins l'été et terminaient l'école à 15h, et ils n'étaient pas pour autant débiles !. En définitive, si les enfants pouvaient décompresser en faisant des activités sympas avec leur classe pendant la dernière heure de la journée, ben pourquoi pas !

Reste le coût de ces activités périscolaires. Vu le coût des activités extra-scolaires actuellement proposées par la mairie de ma ville (25€ par an pour le "multisports" de Coline), j'ai du mal à imaginer que ma commune va soudainement nous présenter une note salée. A mon avis cependant, le coût de ces activités dépendra des "habitudes" des communes, sachant qu'il y en a certaines où les impôts locaux sont réputés élevés et d'autres, non.
         
Concernant la demi-journée "en plus", là ça se gâte... Si je me place en tant qu'enfant, si je me remémore mon expérience perso, moi j'aimais bien aller à l'école le samedi matin parce que c'était mon papa qui venait me chercher, parce qu'on savait que ce ne serait que la matinée (donc la journée serait courte) et parce que j'avais cette impression que le temps passait super vite ! Et finalement, les quelques fois où on partait en week-end, je n'allais pas à l'école, et ça ne m'a pas empêché d'avoir mon bac ! En tant que maman, a priori ça me gênerait que mes filles aillent à l'école le samedi matin et ça m'arrangerait le mercredi matin (notamment parce que je bosse le mercredi matin et que ça me ferait une solution de garde toute trouvée !), et en y réfléchissant bien, ben le samedi matin, ce serait pas si mal, ne serait-ce que pour garder une bonne coupure en milieu de semaine. Mais je parle pour rien, dans ma ville, c'est le mercredi matin qui a été retenu. Exit la coupure de milieu de semaine... Maintenant je croise très fort les doigts pour que ce nouveau rythme ne soit pas "fatal" au capital "forme" de mes nénettes ! 
   
Bref pas si simple tout ça... Je ne parle même pas des problèmes d'organisation (pour les parents, les communes et les écoles).
 
Pour moi la réforme est bâclée et inutile, voire néfaste, dans son état actuel... Pour moi la réforme fait peur parce que des problèmes concrets n'ont pas été réglés. Etait-ce vraiment trop demander au gouvernement que de lui demander de trouver des solutions avant de voter la loi ?! J'ai l'impression que les parlementaires ont voté en se disant "on se débrouillera ensuite pour trouver des solutions" ou aussi "on verra bien ce que ça donne". Je trouve ça minable en fait... Peut-être qu'on ferait bien de regarder chez nos voisins qui SAVENT réformer, qui savent ficeler leur réforme
avant de vouloir les appliquer.

 
Et vous, vous en pensez quoi de la réforme ? elle est déjà mise en place dans l'école de vos enfants ?


 

reforme.JPG

Voir les commentaires

2013-10-02T11:00:00+02:00

Quand...

Publié par Mon p'tit boudoir

Humeurs du jour, bonjour !

 

 

Quand je sors de mon cours de vélo-cardio (RPM pour les intimes !):

 

 

 

 

Quand Coline me montre son dessin en ayant ajouté un énième détail et en m'ayant dit pour la énième fois: "il est encore plus magnifique hein ?"

 

 

image

 

 

Quand on est à la veille d'un entretien décisif pour mon chéri:

 

 

image

 

 

Quand je réussis un niveau de Candy Crush après 50 essais (environ):

 

 

 

 

 

Bon mercredi à tous !

 

 

Voir les commentaires

2013-09-26T09:08:00+02:00

Fichez-leur la paix !

Publié par Mon p'tit boudoir

Oh pas vraiment un coup de gueule, mais juste, je trouve ça hallucinant, énervant, alors je vous en parle ! C'est quoi ça ? Ce sont les parents qui confondent activité sportive avec entraînement pour les J.O !

 

C'est le début d'année, les enfants veulent faire tel ou tel sport, les parents les inscrivent, au moins aussi enthousiastes que leur progéniture, c'est bien, c'est sain le sport. Oui mais là où ça se gâte, c'est quand les parents commencent à "conditionner" leur enfant, à tracer sa voie sur X années. Pire encore, quand les profs acceptent que les parents assistent au cours.

 

Je m'étais déjà fait cette réflexion l'an dernier, quand Lucile a commencé la danse. Spontanément, après le cours (où l'on n'assistait pas, enfin juste 5 minutes à travers la vitre semi-opaque !), je demandais à Lucile si elle s'était bien amusée, qu'est-ce qu'elle avait fait de beau, et c'est la miss qui me racontait ou me montrait ce qu'elle voulait. Là où j'hallucinais, c'était d'entendre les mères dirent (pas au bout de quelques minutes de conversation, non, tout de suite après le cours): "Tu t'es tenue bien droite ?" ou "Tu as bien écouté ?" ou pire encore "Pourquoi tu as sauté à droite alors que tous les enfants allaient à gauche ? tu connais ta droite et ta gauche quand même !" Gloups... Sympas les retrouvailles avec maman ! Ca me faisait un peu de peine pour ces gamines (âgées de 4 à 6 ans...), parce qu'on était encore loin de l'Opéra de Paris quand même ! Quelle pression pour quelques petits pas menés !!!

 

Bref, Lucile a passé une bonne année, s'est éclatée au spectacle, mais cette année, elle voulait faire du poney aussi. Et à plusieurs niveaux, c'était juste pas possible de continuer la danse et de commencer le poney.  Finalement elle a choisi le poney. Samedi 14 septembre, premier cours. Ils ne sont que trois enfants: Lucile et une petite fille du même âge, et une petite fille un peu plus âgée (6-7 ans j'imagine). Evidemment, les poneys n'en faisaient qu'à leur tête et les enfants, qui au mieux avaient fait des balades en mains, ne savaient pas du tout comment les faire tourner ou avancer. Un bordel sans nom ! Crise de rire générale (parmi les enfants hein !) quand les poneys se sont mis à se soulager ! Bref, ces premières minutes étaient chaotiques mais tout se passait dans la joie et la bonne humeur. Quand la maman de la petite fille de 6-7 ans a décidé de prendre les choses en mains... "Arrête de rire comme une idiote", "fais-le avancer ton poney"... Toutes les 5 minutes la gamine se recevait une "gentille" réflexion ! Gloups... Franchement, si j'avais été la monitrice, je crois que je lui aurais demandé de se taire... Samedi 21 septembre, deuxième cours. La "grande" petite cavalière a changé de cours (ou a déjà arrêté ?) et d'autres enfants sont arrivés. Nos petits cavaliers étaient au nombre de 6 désormais. Dont deux avaient la chance d'avoir leurs parents qui assistaient au cours. Je vous passerai les réflexions qu'ils se sont pris pendant le cours (de leurs parents pas de la monitrice, imperturbable !) mais c'était lourding ! Mention particulière à ce gentil papa qui à l'issue du cours a dit à sa fille (5 ans maxi) "tu n'étais pas assez attentionnée, faudra faire attention la prochaine fois".

 

Alors d'accord, toutes ces réflexions partent d'un bon sentiment (enfin j'espère !), ces adorables parents veulent certainement "aider" leurs enfants, mais ils ne pourraient pas leur ficher la paix ?! Ils paient un moniteur, qu'ils lui laissent faire son boulot ! une monitrice d'ailleurs, qui fait très bien son travail je trouve ! Ils veulent quoi, qu'en quelques séances les gamins sachent tout faire ? Autant c'est le rôle des parents (à mon humble avis!) de motiver, soutenir, encourager son enfant, autant ça m'agace tous ces parents donneurs de leçons, parce que EUX ils savent et leur enfant, lui, n'y arrive pas...

 

Je comprends que ça puisse être frustrant, quand on connaît la discipline de son enfant, de se taire (pour ceux qui l'ignorent encore, je fais de l'équitation depuis que je suis toute petite, soit un paquet d'années), on a envie de glisser un petit "écarte ta rêne droite pour tourner" ou "avance, il va s'arrêter ton poney". Mais finalement, non, je ne dis rien, parce que je me souviens que mon père assistait à mes cours (à ma demande) sans intervenir et que je plaignais les enfants qui avaient leurs parents sur le dos. Parce que mon père venait aux concours, se levait à 6h le dimanche sans rechigner, parce qu'il m'encourageait avant mon passage, me félicitait après mon parcours, mais jamais il ne me disait "pourquoi tu n'as pas fait ci ou çà". Alors, j'observe Lucile, j'apprécie ses progrès d'une séance à l'autre, je lui lance des "super !" quand, en passant à côté de moi, elle me dit "tu as vu comme j'ai bien tourné/trotté etc". Mais je lui fiche la paix ! Si elle me demande comment faire, oui je lui réponds, mais sinon, je lui laisse vivre SON sport, je la laisse progresser à son rythme, et l'avenir nous dira si elle deviendra une championne, ou pas ! Pour moi, c'est tout gagné quand je la vois aller à son activité et en revenir avec un large sourire et des "c'est trop génial !"

 

 

 

  Lucileponey

 

 

Voir les commentaires

2013-08-12T09:15:00+02:00

Bits & Pieces estival !

Publié par Mon p'tit boudoir

Non non, ce  blog n'est pas à l'abandon...! Juste un été bien occupé et une grosse flegme de m'y mettre pendant les rares moments de calme !

 

Voici donc un p'tit résumé de notre été !

 

 

Des séances de déguisements, elles ne s'en lassent pas !

 

image-copie-4

 

 

Des salades d'été ! Miam miam !!!

 

 

image (7)-copie-1

 

 

Mes apprenties-cordons bleu !

 

image (3)-copie-1

 

 

Des séances de plage (et depuis cette photo prise mi-juillet, Lucile "nage" sans rien)

 

 

image (4)-copie-1

 

image (5)-copie-1

 

 

Table pour les enfants fabriquée par Jeff, il a assuré !

 

image (9)-copie-1

 

 

 

Mon anniversaire bien fêté !

 

 

anniv2013

 

 

Les filles, Jeff et Belle-Maman connaissent bien mes goûts je crois !

 

image (10)-copie-1

 

 

Les cousins ! Un quatuor qui fonctionne bien !

 

 image (11)-copie-1

 

 

Ma Nini qui pousse comme un champignon !

 

 

image (12)-copie-1

 

 

 Soirée au Lavandou, avec grande roue, défilé des rois mages, arrivée du père Noël et p'tit resto !

 

 

image (13)-copie-1

 

 

 image (14)-copie-1

 

 

 image (16)

 

 

 

 Des essais de manucure ;-)

 

 

image (18)

 

 

Une après-midi au bord du Caramy, à Tourves. Calme et fraîcheur, ça change des plages envahies par les touristes !

 

image (19)

 

 

 Et la découverte du "puits de Blanche-Neige" en attendant que la jardinerie ouvre !

 

 

image (20)

 

 Voilà, et l'été n'est pas fini ! au programme, encore des anniversaires, deux mariages, et j'imagine d'autres séances pique-nique/plage, piscines etc. Les filles sont en pleine forme, et moi aussi ! même si j'attends avec impatience les vacances, la dernière semaine d'août !

 

Bonnes vacances aux chanceux et bon courage à ceux qui bossent !

 

 

 

Voir les commentaires

2013-07-08T08:42:00+02:00

TAG J’ai eu mon BAC !

Publié par Mon p'tit boudoir

Sur une idée sympa de Papa Blogueur, un p'tit tag sur le bac, sur mon bac ! Vous pouvez y répondre à votre tour en commentaire ou sur votre blog.

 

mmeboulot.jpg

 

 

1. En quel année as-tu eu ton BAC ?

1995 ! ça me semble hier !

 

2. Quelle série ?

 

L, comme littéraire (ça existe encore je crois non ?)

 

3. As-tu reçu un cadeau de ta famille pour  l’occasion ?

 

Je crois que non... Je ne me souviens plus (mais faut dire que j'avais eu un très beau cadeau quelques semaines plus tard pour mon anniversaire !)

 

4. Quelles études as-tu entrepris ensuite ?

 

Des études de traduction (j'avais eu le concours avant de passer le bac, j'avais intérêt à ne pas louper le bac !)

 

5. Quelle fut ta plus belle note ?

 

Je sais plus, pas de note particulièrement brillante, de sûr j'ai eu des 14.

 

6. Quelle fut ta plus grosse branlée ?

 

7. en philo et 7 en français (pas le bac français mais une épreuve de français au bac, je crois qu'elle a été supprimée cette épreuve dès l'année suivante). Un beau hors-sujet en philo et un livre que je n'avais pas lu en français...

 

8. A l’oral ou pas ?

 

Sans passer par la case oral !

 

9. T’as fait la fête ensuite ? Si oui explique…

 

Non pas de fête, mes parents étaient en plein déménagement/changement de région et on partait l'après-midi même des résultats.

 

10. Ton avis sur le BAC aujourd’hui…

 

Bah je pense qu'il reste indispensable pour ceux qui veulent poursuivre leurs études. Mais je ne sais pas trop où on en est de la composition des épreuves etc. J'ai encore 13 ans pour voir venir !

 

11. Un souvenir personnel nostalgique qui fait pleurer de ce BAC ?

 

Deux souvenirs en fait: c'est ma grand-mère Manou qui m'avait emmenée avec une copine pour les épreuves, avec tous les mots rassurants qu'elle savait dire (bon sang qu'est-ce qu'elle me manque), et puis un souvenir qui m'a fait pleurer à l'époque et qui me fait sourire maintenant: j'étais heureuse d'avoir le bac mais ma copine allait au rattrapage, j'avais trop peur qu'elle se plante, j'étais dégoûtée ! (elle a eu son bac au rattrage, j'ai pu passer de bonnes vacances ! lol)

 

Sur ce, demain, départ pour une semaine de vacances vers Perpignan ! Bon courage à ceux qui bossent encore, et bonnes vacances aux autres !

 

 

Voir les commentaires

2013-06-07T09:30:00+02:00

Plage, piscine... trop dure la vie !

Publié par Mon p'tit boudoir

C'était le risque, reprendre la lecture et passer mes soirées plongée dans mes bouquins, ce n'était pas compatible avec la publication de plusieurs articles par semaine sur mon petit blog ! Va falloir que je trouve un juste équilibre !

 

Il n'empêche que j'ai plein de petites choses à vous montrer, donc je le fais sous le format "bits & pieces", très pratique !

 

Voici donc des petits moments qui ont marqué ces 10 derniers jours:

 

 

image (3)

 

 

Colinette en pleine escalade de toboggan. Ce mercredi-là Lucile était chez une copine, la sortie au parc a donc eu une autre saveur. Je ne dirais pas que Coline s'est ennuyée, non, mais je ne l'ai pas entendu éclater de rire, ça c'est sûr !

 

 

image (4)

 

 

 Clafoutis aux fraises, trop bon ! D'un côté ça fait mal au coeur de sacrifier de bonnes fraises, mais d'une autre côté, c'est tellement bon !

 

 

image (5)

 

 

 

Le chèvrefeuille est en pleine floraison ! C'était une des plantes du jardin de mes parents que je préférais quand j'étais gamine (et il y en avait des fleurs, arbustes et plantes diverses et variées !) Forcément, ça a une connotation agréable quand je passe à côté et que je sens ce parfum que j'adore.

 

 

image (6)

 

 

Trop facile de faire de la balançoire assise, debout c'est mieux ! (Lucile a la bouche ouverte mais elle ne crie pas, elle "chante" et fait son "spestacle" !)

 

 

image (7)

 

 

Moi by Coline ! Une belle Madame Patate ! lol

 

 

image (8)

 

 

Mes louloutes, tout simplement, en pleine séance de câlins musclés.

 

 

image (9)

 

 

En route pour la plage de la Garonne, au Pradet.

 

 

image (10)

 

 

Idem.

 

image (13)

 

 

"Mon homme fait le pitre", version Jeff.

 

 

image (11)

 

 

"Mon homme fait le pitre", version le chéri de Martine !

 

 

image (12)

 

 

 Théo se fait la malle ! (enfin merci maman pour le dernier mètre !!!)

 

 

image (15)

 

 

Troisième et dernier jour de puces ! On (enfin, Jeff) va enfin pouvoir s'attaquer au rangement du garage ! (et accessoirement on s'est mis quelques centaines d'euros dans la poche !)

 

 

photo 1

 

 

En route pour la plage des Sablettes cette fois, à La Seyne. Traversée en bateau pour 1€ ! On évite les bouchons en voiture et ça amuse les enfants ! 

 

 

photo 2

 

 

 

Une belle plage de sable (avec des bons petits bars/resto derrière...)

 

 

photo 4

 

 

 

Colinette n'a pas voulu s'approcher de l'eau, vous comprenez, elle a un "gros bobo" (=une ampoule)

 

 

photo 5

 

 

Et voilà une fin de journée difficile ! (et ça y est j'ai pris mon premier bain ! )

 

Bonne fin de semaine à tous !

 

 

 

Voir les commentaires

2013-05-17T10:40:00+02:00

De la prudence

Publié par Mon p'tit boudoir

Un nouvel enlèvement médiatisé et ressurgissent des questions que toutes les mamans se posent au moins une fois dans leur vie je crois: comment rendre mon enfant prudent vis-à-vis des étrangers sans le rendre froussard ? comment mettre mon enfant en sécurité sans virer à la parano ? comment éviter le pire tout en restant spontané ?

 

Que ce soit à l'école, au parc, au supermarché, en vacances, il y a tant d'occasions de perdre son enfant. Le perdre de vue ou le perdre définitivement...

 

Quand Lucile est à l'école, je ne m'inquiète pas trop. Disons que pendant les heures de classe, pas de souci, j'ai confiance. Ok on n'est pas à l'abri qu'un détraqué se prenne pour le tireur fou de Colombine mais bon, là je dis, ce serait la faute à pas de chance. Par contre, ce qui me turlupine et me pousse à être expressément à l'heure pour la sortie de 16h30, c'est l'attitude déroutante de la maîtresse et de la directrice. L'an dernier, c'était une nounou qui allait chercher Lucile le midi, et il est arrivé une fois que la nounou "titulaire" soit absente. C'est une remplaçante qui y est allée: elle n'a eu aucune difficulté à prendre Lucile alors qu'elle n'était pas sur la liste des personnes autorisées et la directrice ne lui a même pas demandé sa carte d'identité. Ca m'a glacé le sang ! En revanche, il y a quelques semaines, couac d'organisation et Jeff demande à notre voisin de récupérer Lucile en même temps que son fils (qui est dans la même classe que Lucile depuis deux ans), et là, souci ! La maîtresse pose mille questions, la directrice s'en mêle. Est-ce parce que notre voisin est un monsieur et pas une dame d'apparence toute mielleuse ? Sont-ce les origines du monsieur qui jouent en sa défaveur ? Et puis finalement elles l'ont laissé prendre Lucile ! Beaucoup de bruit pour rien ! Bref, je me rends compte qu'il y a quand même un gros défaut de sécurité au niveau de la sortie des classes. Je n'étais pas au courant que c'était mon voisin qui allait chercher Lucile, je pensais que c'était Jeff. Et Jeff n'avait pas prévenu l'école de cet arrangement. En gros, avec un beau discours, n'importe qui peut récupérer un enfant... Alors tous les jours, je suis à l'heure, et même en avance. Je ne me dis pas tous les jours qu'on va me voler ma fille mais j'ai pris cette habitude, elle est entrée dans ma routine, je suis là quand le portail s'ouvre.

 

A la crèche, no problemo ! Personne n'ayant été présenté par les parents ne peut récupérer un enfant. Les rares fois où l'organisation a changé et où la nounou titulaire n'était pas là pour prendre Coline, ou bien la remplaçante était présentée, je faisais un mot et elle devait montrer sa carte d'identité, ou bien la "procédure" n'avait pas eu le temps d'être appliquée et dans ce cas, je recevais un coup de fil de la directrice. Là j'ai un sentiment de sécurité, on n'est pas à l'abri qu'un fou furieux défonce la porte d'entrée  mais mon degré de paranoïa n'en est pas là !!!

 

Le parc... Vaste lieu de tous les dangers ! Combien de fois je me suis dit "mince je vois plus Lucile (ou Coline) !" Et ce n'est pas faute de garder un oeil en permanence !!! C'est pour ça qu'il y a des parcs que j'évite. Vers chez nous, il y a plusieurs parcs où il est relativement facile de surveiller sa progéniture, je ne sais pas si c'est la disposition des jeux, la taille du parc, mais en tout état de cause, j'y suis sereine, je papote, j'ai les filles en ligne de mire, pas de souci ! Et puis il y a un parc (le parc O. R pour les Varoises) qui me fait peur ! Un parc complet car on y trouve des jeux mais aussi un manège, un tour de train, des poneys, quelques animaux, un grand parc où il peut être très agréable de s'y promener mais un parc très fréquenté aussi, avec des jeux disposés de telle manière qu'en quelques secondes, on ne voit plus les enfants, un parc tellement fréquenté qu'en quelques secondes un enfant peu être kidnappé sans que personne ne s'en aperçoive. Celui-là j'évite ! Ou plutôt j'évite la partie jeux, on y va pour le reste des activités mais pas pour les structures de jeux. Parce que là, j'y vois une prise de risque non justifié et je ne veux pas tenter le diable !

 

Dans tous les lieux publics en général, je reste aux aguêts. Pas vraiment d'angoisse ou de stress mais le pire est si vite arrivé... Alors oui, je garde un oeil, je ne laisse pas les filles s'éloigner de plus de quelques mètres, elles le savent et ne s'en plaignent pas.

 

Oui, je minimise les risques. Certes le risque n'est jamais nul, mais il y a des comportements que je ne comprends pas, ou du moins que je ne prendrai pas en exemple. Si on a envie de lire un bon bouquin, ben on le fait à la maison, si on est trop crevé pour surveiller ses enfants, ben on reste à la maison, si on a un bébé en poussette et un autre plus grand qui nous appelle, on ne laisse pas la poussette (et le bébé) seule... Et si on a envie que les enfants aillent chez les grands-parents, on s'arrange pour qu'ils soient accompagnés par quelqu'un de confiance, quelqu'un qu'on connaît. Là je parle en toute connaissance. Dès que j'ai eu l'âge autorisé pour voyager seule en avion (4 ans), mes parents m'envoyaient pour les vacances chez mes grands-parents. Ok pas complètement seule à leurs yeux puisque j'étais sous la responsabilité des  hôtesses de l'air. Oui mais... Je me suis retrouvée à faire un Paris-Perpignan dans les toilettes parce que les hôtesses n'avaient pas remarqué que je n'étais pas à ma place, que je n'arrivais pas à ouvrir la porte des WC, et le bruit de l'avion masquait les coups que je donnais dans la porte. Mes parents en rigolent, c'est "l'anecdote", moi ça ne m'a pas faire rire quand j'étais gamine et ça me fait encore moins rire en tant que maman. Et puis il ne faut pas oublier que même si la plupart des enfants sont regroupés, il y en a qui aboutissent à côté d'un adulte, un inconnu, qui est chargé de s'occuper de l'enfant (lui mettre sa ceinture, appeler l'hôtesse si nécessaire, ok très bien). Mais là encore, je me souviens d'avoir fait gaiement la conversation avec ces adultes, leur raconter ma vie, où j'allais, d'où je venais. Alors certes, l'inconnu ne va pas quitter l'avion en plein vol, mais n'y a-t-il pas un risque que l'enfant devienne une proie ? que cet inconnu retrouve l'enfant en se basant sur les indications données ? Franchement, ce risque je n'ai pas envie de le prendre ! 

 

Là où ça se complique, c'est quand nos enfants grandissent ! Jusqu'à peu de temps encore, la consigne c'était de rester à côté de maman, "il faut que je te vois", en brandissant l'argument facile "sinon tu vas te perdre". Mais ma petite est devenue grande ! Et elle m'a déjà rétorqué: "si je me perds, je demanderai qu'on te retrouve". Soit. Ce à quoi je lui réponds désormais: "et si un monsieur ou une dame t'emmène très très loin de moi et ne veut plus te laisser revenir vers moi ?" Voilà, on n'en est plus au stade de Tchoupi se perd au supermarché, où il retrouve sa maman grâce à l'appel de l'accueil, non, on est à prévenir, à alerter. Loin de moi l'idée de rendre ma fille méfiante, mais vigilante, ça c'est sûr. Parce que non, tout le monde il est pas beau et gentil. Elle, oui. Elle, elle va parler à tout le monde à la moindre occasion. Au marché, je laisse les filles à un bout de l'étale pour justement les surveiller et pouvoir choisir mes fruits et légumes sans me retourner tout le temps pour voir si elles me suivent. Seulement ce jour-là, une petite mamie me dit en riant "je sais tout de sa vie ! et de la vôtre aussi !". Oui c'est très rigolo, mais très effrayant aussi ! Au restaurant récemment, Lucile a parlé longuement avec un couple à la table derrière la nôtre (je leur avais demandé si elle ne les dérangeait pas). Au moment de partir, la dame demande notre adresse "pour lui envoyer un petit quelquechose parce qu'elle est très gentille votre fille". Gloups... Non, merci. La dame nous a suivis jusque dans le hall d'entrée du restaurant en insistant pour avoir notre adresse, elle a finalement tenu à donner à Lucile un petit porte-monnaie, qui contenait 20 euros. On a d'abord refusé, elle nous a martelé un "que Marie la protège, Marie veille sur elle". Ma Belle-mère nous a dit que c'était une évangéliste. Bref, ça m'amuse et ça m'angoisse que Lucile parle avec tout le monde. Mais comment savoir à qui elle peut parler ouvertement et qui elle doit éviter ? Je ne vais pas l'empêcher d'être sociable !!! Ce serait tellement plus simple que les personnes mal intentionnées portent une pancarte "attention danger" !!! Jusqu'à maintenant, c'était amusant et source de fierté de savoir qu'elle savait dire son nom complet et sa ville, mais maintenant, j'ai plutôt envie de lui apprendre à ne PAS dire son nom et sa ville !!! Heureusement, autant Lucile a la langue bien pendue et ne voit pas la méchanceté, autant Coline est méfiante et pas du tout bavarde avec les inconnus, pour ne pas dire limite sauvage !

 

J'avoue que pour l'instant, je ne sais pas quoi dire et quoi faire pour cette propension à blablatter ! Empêcher Lucile de parler à tous les inconnus ? je trouverai ça dommage. Lui apprendre à ne pas donner de détails sur sa vie ? ça me semble mission impossible à 5 ans !

 

Et faut pas se leurrer, ce n'est que le début de l'angoisse ! lol Les filles en grandissant vont demander de plus en plus d'indépendance, d'autonomie... On n'en est pas là mais j'ai du mal à penser que je ferai une croix sur le principe de précaution...

 

 

Et vous, vous mettez en garde vos enfants ? comment ? Et à quel point vous vous sentez concerné par les risques d'enlèvement ?

 

 

prudence.JPG

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog