Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-05-17T10:40:00+02:00

De la prudence

Publié par Mon p'tit boudoir

Un nouvel enlèvement médiatisé et ressurgissent des questions que toutes les mamans se posent au moins une fois dans leur vie je crois: comment rendre mon enfant prudent vis-à-vis des étrangers sans le rendre froussard ? comment mettre mon enfant en sécurité sans virer à la parano ? comment éviter le pire tout en restant spontané ?

 

Que ce soit à l'école, au parc, au supermarché, en vacances, il y a tant d'occasions de perdre son enfant. Le perdre de vue ou le perdre définitivement...

 

Quand Lucile est à l'école, je ne m'inquiète pas trop. Disons que pendant les heures de classe, pas de souci, j'ai confiance. Ok on n'est pas à l'abri qu'un détraqué se prenne pour le tireur fou de Colombine mais bon, là je dis, ce serait la faute à pas de chance. Par contre, ce qui me turlupine et me pousse à être expressément à l'heure pour la sortie de 16h30, c'est l'attitude déroutante de la maîtresse et de la directrice. L'an dernier, c'était une nounou qui allait chercher Lucile le midi, et il est arrivé une fois que la nounou "titulaire" soit absente. C'est une remplaçante qui y est allée: elle n'a eu aucune difficulté à prendre Lucile alors qu'elle n'était pas sur la liste des personnes autorisées et la directrice ne lui a même pas demandé sa carte d'identité. Ca m'a glacé le sang ! En revanche, il y a quelques semaines, couac d'organisation et Jeff demande à notre voisin de récupérer Lucile en même temps que son fils (qui est dans la même classe que Lucile depuis deux ans), et là, souci ! La maîtresse pose mille questions, la directrice s'en mêle. Est-ce parce que notre voisin est un monsieur et pas une dame d'apparence toute mielleuse ? Sont-ce les origines du monsieur qui jouent en sa défaveur ? Et puis finalement elles l'ont laissé prendre Lucile ! Beaucoup de bruit pour rien ! Bref, je me rends compte qu'il y a quand même un gros défaut de sécurité au niveau de la sortie des classes. Je n'étais pas au courant que c'était mon voisin qui allait chercher Lucile, je pensais que c'était Jeff. Et Jeff n'avait pas prévenu l'école de cet arrangement. En gros, avec un beau discours, n'importe qui peut récupérer un enfant... Alors tous les jours, je suis à l'heure, et même en avance. Je ne me dis pas tous les jours qu'on va me voler ma fille mais j'ai pris cette habitude, elle est entrée dans ma routine, je suis là quand le portail s'ouvre.

 

A la crèche, no problemo ! Personne n'ayant été présenté par les parents ne peut récupérer un enfant. Les rares fois où l'organisation a changé et où la nounou titulaire n'était pas là pour prendre Coline, ou bien la remplaçante était présentée, je faisais un mot et elle devait montrer sa carte d'identité, ou bien la "procédure" n'avait pas eu le temps d'être appliquée et dans ce cas, je recevais un coup de fil de la directrice. Là j'ai un sentiment de sécurité, on n'est pas à l'abri qu'un fou furieux défonce la porte d'entrée  mais mon degré de paranoïa n'en est pas là !!!

 

Le parc... Vaste lieu de tous les dangers ! Combien de fois je me suis dit "mince je vois plus Lucile (ou Coline) !" Et ce n'est pas faute de garder un oeil en permanence !!! C'est pour ça qu'il y a des parcs que j'évite. Vers chez nous, il y a plusieurs parcs où il est relativement facile de surveiller sa progéniture, je ne sais pas si c'est la disposition des jeux, la taille du parc, mais en tout état de cause, j'y suis sereine, je papote, j'ai les filles en ligne de mire, pas de souci ! Et puis il y a un parc (le parc O. R pour les Varoises) qui me fait peur ! Un parc complet car on y trouve des jeux mais aussi un manège, un tour de train, des poneys, quelques animaux, un grand parc où il peut être très agréable de s'y promener mais un parc très fréquenté aussi, avec des jeux disposés de telle manière qu'en quelques secondes, on ne voit plus les enfants, un parc tellement fréquenté qu'en quelques secondes un enfant peu être kidnappé sans que personne ne s'en aperçoive. Celui-là j'évite ! Ou plutôt j'évite la partie jeux, on y va pour le reste des activités mais pas pour les structures de jeux. Parce que là, j'y vois une prise de risque non justifié et je ne veux pas tenter le diable !

 

Dans tous les lieux publics en général, je reste aux aguêts. Pas vraiment d'angoisse ou de stress mais le pire est si vite arrivé... Alors oui, je garde un oeil, je ne laisse pas les filles s'éloigner de plus de quelques mètres, elles le savent et ne s'en plaignent pas.

 

Oui, je minimise les risques. Certes le risque n'est jamais nul, mais il y a des comportements que je ne comprends pas, ou du moins que je ne prendrai pas en exemple. Si on a envie de lire un bon bouquin, ben on le fait à la maison, si on est trop crevé pour surveiller ses enfants, ben on reste à la maison, si on a un bébé en poussette et un autre plus grand qui nous appelle, on ne laisse pas la poussette (et le bébé) seule... Et si on a envie que les enfants aillent chez les grands-parents, on s'arrange pour qu'ils soient accompagnés par quelqu'un de confiance, quelqu'un qu'on connaît. Là je parle en toute connaissance. Dès que j'ai eu l'âge autorisé pour voyager seule en avion (4 ans), mes parents m'envoyaient pour les vacances chez mes grands-parents. Ok pas complètement seule à leurs yeux puisque j'étais sous la responsabilité des  hôtesses de l'air. Oui mais... Je me suis retrouvée à faire un Paris-Perpignan dans les toilettes parce que les hôtesses n'avaient pas remarqué que je n'étais pas à ma place, que je n'arrivais pas à ouvrir la porte des WC, et le bruit de l'avion masquait les coups que je donnais dans la porte. Mes parents en rigolent, c'est "l'anecdote", moi ça ne m'a pas faire rire quand j'étais gamine et ça me fait encore moins rire en tant que maman. Et puis il ne faut pas oublier que même si la plupart des enfants sont regroupés, il y en a qui aboutissent à côté d'un adulte, un inconnu, qui est chargé de s'occuper de l'enfant (lui mettre sa ceinture, appeler l'hôtesse si nécessaire, ok très bien). Mais là encore, je me souviens d'avoir fait gaiement la conversation avec ces adultes, leur raconter ma vie, où j'allais, d'où je venais. Alors certes, l'inconnu ne va pas quitter l'avion en plein vol, mais n'y a-t-il pas un risque que l'enfant devienne une proie ? que cet inconnu retrouve l'enfant en se basant sur les indications données ? Franchement, ce risque je n'ai pas envie de le prendre ! 

 

Là où ça se complique, c'est quand nos enfants grandissent ! Jusqu'à peu de temps encore, la consigne c'était de rester à côté de maman, "il faut que je te vois", en brandissant l'argument facile "sinon tu vas te perdre". Mais ma petite est devenue grande ! Et elle m'a déjà rétorqué: "si je me perds, je demanderai qu'on te retrouve". Soit. Ce à quoi je lui réponds désormais: "et si un monsieur ou une dame t'emmène très très loin de moi et ne veut plus te laisser revenir vers moi ?" Voilà, on n'en est plus au stade de Tchoupi se perd au supermarché, où il retrouve sa maman grâce à l'appel de l'accueil, non, on est à prévenir, à alerter. Loin de moi l'idée de rendre ma fille méfiante, mais vigilante, ça c'est sûr. Parce que non, tout le monde il est pas beau et gentil. Elle, oui. Elle, elle va parler à tout le monde à la moindre occasion. Au marché, je laisse les filles à un bout de l'étale pour justement les surveiller et pouvoir choisir mes fruits et légumes sans me retourner tout le temps pour voir si elles me suivent. Seulement ce jour-là, une petite mamie me dit en riant "je sais tout de sa vie ! et de la vôtre aussi !". Oui c'est très rigolo, mais très effrayant aussi ! Au restaurant récemment, Lucile a parlé longuement avec un couple à la table derrière la nôtre (je leur avais demandé si elle ne les dérangeait pas). Au moment de partir, la dame demande notre adresse "pour lui envoyer un petit quelquechose parce qu'elle est très gentille votre fille". Gloups... Non, merci. La dame nous a suivis jusque dans le hall d'entrée du restaurant en insistant pour avoir notre adresse, elle a finalement tenu à donner à Lucile un petit porte-monnaie, qui contenait 20 euros. On a d'abord refusé, elle nous a martelé un "que Marie la protège, Marie veille sur elle". Ma Belle-mère nous a dit que c'était une évangéliste. Bref, ça m'amuse et ça m'angoisse que Lucile parle avec tout le monde. Mais comment savoir à qui elle peut parler ouvertement et qui elle doit éviter ? Je ne vais pas l'empêcher d'être sociable !!! Ce serait tellement plus simple que les personnes mal intentionnées portent une pancarte "attention danger" !!! Jusqu'à maintenant, c'était amusant et source de fierté de savoir qu'elle savait dire son nom complet et sa ville, mais maintenant, j'ai plutôt envie de lui apprendre à ne PAS dire son nom et sa ville !!! Heureusement, autant Lucile a la langue bien pendue et ne voit pas la méchanceté, autant Coline est méfiante et pas du tout bavarde avec les inconnus, pour ne pas dire limite sauvage !

 

J'avoue que pour l'instant, je ne sais pas quoi dire et quoi faire pour cette propension à blablatter ! Empêcher Lucile de parler à tous les inconnus ? je trouverai ça dommage. Lui apprendre à ne pas donner de détails sur sa vie ? ça me semble mission impossible à 5 ans !

 

Et faut pas se leurrer, ce n'est que le début de l'angoisse ! lol Les filles en grandissant vont demander de plus en plus d'indépendance, d'autonomie... On n'en est pas là mais j'ai du mal à penser que je ferai une croix sur le principe de précaution...

 

 

Et vous, vous mettez en garde vos enfants ? comment ? Et à quel point vous vous sentez concerné par les risques d'enlèvement ?

 

 

prudence.JPG

 

 

Voir les commentaires

commentaires

M@goo 31/05/2013 11:57

Et l'histoire de la dame avec Lucile, je trouve ça un peu déplacé que cette dame ait autant insisté. C'est une chose de trouver mignons les enfants mais d'insister autant... Bref, ça m'a donné la
chair de poule!

Mon p'tit boudoir 31/05/2013 12:01



idem... Au début je me trouvais presque impolie et à la fin j'avais presque envie de hurler "mais fichez-lui la paix" !!!



M@goo 31/05/2013 11:56

Avec Manon, pas de soucis, tout étranger(e) ne peut pas l'approcher elle se colle à moi.
Avec Théo, plus dur, il a toujours été très autonome. Il y a 15 jours, mon WE en Normandie... Théo ét son copain marchaient sur la plage et nous sur la promenade, "les planches de Deauville"... Et
ils ont échappé à notre champ de vision. Le papa de Lucas a courru jusqu'au bout de la plage, les a attrapé et sermonné sur le retour. C'est pas faute de l'avoir mis en garde, j'ai toujours dit à
Théo de rester là où je le vois. Je lui ai clairement expliqué que parfois, il y avait des gens mal-intentionnés qui enlevaient les enfants et qu'il fallait donc se méfier et le fait de rester à
vue des parents permettait de voir s'il y avait qq'un de méchant qui leur ferait du mal. Bref, pas facile, mais il a compris. ça n'empèche que chaque soir en rentrant de l'école, il faut leur
rabacher...Tjrs la meme chose!

Mon p'tit boudoir 31/05/2013 12:01



oh le stress à Deauville ! c'est clair qu'on a beau leur dire, faut rabâcher...



Valérie WonderMômes 17/05/2013 15:53

Moi aussi je suis limite parano mais avec mon grand qui va sur ses 8 ans, ce n'est pas évident du tout...comme toi j'essaie déjà de limiter les risques...mais comme on sait que le risque 0 n'existe
pas...il faut vivre avec O_o

Mon p'tit boudoir 21/05/2013 15:25



tout à fait, le risque 0 n'existe pas et il ne s'agit pas de rendre nos enfants angoissés, mais bon, on peut limiter les risques quand même !



Laure 17/05/2013 13:09

Perso, je suis sûrement insconsciente mais je ne flippe pas. OU du moins pas trop. Bien sûr, je demande à Arsène d'être toujours à vue d'oeil, mais je l'ai laissé "en liberté" dans notre club de
vacances, je le laisse aller partout au parc du moment que je le vois, même si c'est loin et surtout, mère indigne, je le laisse prendre seul (avec accompagnateurs) le train et l'avion depuis qu'il
a 4 ans. Ca choque beaucoup de monde... Moi, c'est ma façon à moi de lui apprendre à grandir, à ne pas avoir peur du monde qui l'entoure et d'apprendre à se débrouiller. Jusqu'à présent, ça ne le
gêne pas du tout. Il sait qu'il y a des adultes méchants comme il y a des gentils. Il sait qu'il y a beaucoup plus de gentils que de méchants mais qu'il faut quand même faire attention aux
méchants. Pour le reste, on le surveille, je ne veux pas qu'il soit stressé comme enfant... et d'ailleurs, je ne l'ai jamais perdu dans les lieux publics (je touche du bois!). Bisous

Mon p'tit boudoir 21/05/2013 15:24



ouh mère indigne !!! nan je rigole ! Mes parents m'ont laissé voyager seule et je ne les considère pas comme des parents indignes, loin de là. Je crois simplement qu'on a toutes notre
propre perception du danger. Perso je suis pas angoissée, du moins je ne ressens pas d'angoisse, mais c'est clair que j'évite certaines "situations".



sarah 17/05/2013 12:20

ma fille a 6 ans, et c'est une très très grande piplette, et en plus de ça hyper sociable, et moi bah, ça me fait un peu peur, alors je lui demande de ne pas parler au inconnu, ça a été dur au
début, mais maintenant elle ne le fait plus, je ne sais pas si c'est bien, mais comment savoir ?!!

Mon p'tit boudoir 21/05/2013 15:22



comme tu dis, dur de savoir ! je crois que le mieux est de faire en fonction de notre ressenti et de nos convictions, au moins on n'aura rien à se reprocher si quelquechose arrive.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog